InternationalAccord de paix

Accord Emirats-Israël: Le sacrifice d’Isaac

27/08/2020

Le 13 aout dernier était annoncé l’accord de paix entre Israël et les Emirats arabes unis. Dans la torpeur du mois d’août, la nouvelle est passée largement inaperçue. Elle a pourtant potentiellement une portée historique.

Accord Emirats-Israël: Le sacrifice d’Isaac

Le 13 aout dernier était annoncé l’accord de paix entre Israël et les Emirats arabes unis, aboutissement de longues années entre deux Etats ayant de plus en plus en commun. Il est plus que probable que ce n’est que le commencement d’une normalisation généralisée des relations entre l’Etat juif et ses voisins. Le prix à payer? Une paix équitable entre Israéliens et Palestiniens.

Dans la torpeur du mois d’août, la nouvelle est pourtant passée largement inaperçue. Elle a potentiellement une portée historique. L’accord de paix "Abraham", du nom du patriarche des trois religions monothéistes, vient à la fois modifier en profondeur le jeu diplomatique du Moyen-Orient tout en formalisant une évolution en cours depuis plusieurs années.

La fin du boycott Arabe d’Israël.

Entré en vigueur dès la création du foyer national juif en Palestine en 1945 et graduellement renforcé jusqu’au premier choc pétrolier de 1973, le boycott d’Israël décidé par les pays membres de la Ligue arabe avait commencé à s’étioler dès les années 80, avec le traité de paix israélo-égyptien, imité quinze ans après par la Jordanie. Les accords d’Oslo vinrent également mettre un terme au boycott du Conseil de coopération du Golfe.

Depuis, les relations israélo-arabes furent marquées par une relative détente et même une certaine indifférence, trente pays musulmans refusant toujours de reconnaitre l’existence de l’Etat d’Israël tout en abandonnant toute velléité belliqueuse à son encontre.

L’ennemi est désormais iranien.

Derrière les postures de nationalisme arabe et de soutien à la cause palestinienne, viennent les intérêts géopolitiques des Etats. Longtemps ébranlé par la révolution de 1979, l’Iran chiite est resté au ban des nations pendant les décennies suivantes et ne semblait pas en mesure de contester l’hégémonie sunnite sur le monde musulman. Le réveil intervint en 2006, avec la guerre menée par Israël au Liban en 2006,...

Contenu disponible gratuitement

76 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+