InternationalÉlus

Casier judiciaire vierge pour les élus : la fausse bonne idée

OPINION. Nous avons récemment mis en avant la volonté populaire de proposer un casier judiciaire vierge pour les élus. Après tout, on le demande bien pour les pompiers ou les médecins… Voilà qui a toutes les apparences de la bonne idée et du bon sens. Mais, selon Régis de Castelnau - et comme il le rappelle d’ailleurs dans son ouvrage Une justice politique (L’Artilleur) -, les apparences seulement !

Casier judiciaire vierge pour les élus : la fausse bonne idée

Retour d’un serpent de mer avec cette demande d’un casier judiciaire vierge pour pouvoir se présenter à une élection. Front Populaire organise ce débat qui revient de façon métronomique pour à chaque fois se fracasser sur les principes démocratiques, à commencer par celui du suffrage universel. La défiance vis-à-vis des élus est une réalité dont toutes les études d’opinion sérieuses donnent l’image. Elle trouve d’abord sa source à notre sens dans la médiocrité et l’incompétence du personnel politique qui sollicite les voix de ses concitoyens.

Mais le slogan du « tous pourris » est une facilité démagogique, en général clamée par ceux qui s’abstiennent de voter et surtout de solliciter les suffrages pour accomplir des mandats pourtant indispensables dans une démocratie représentative. Pas grand monde sait qu’il y a en France un peu plus de 450 000 élus locaux dont 90 % accomplissent leur mission quasi-bénévolement. C’est une richesse que ces gens qui n’exercent pas un métier mais qui, doté de la confiance de leurs concitoyens, accomplissent des mandats. La comparaison avec les 396 « métiers » qui exigeraient un casier vierge ne tient pas debout, nous verrons plus loin ce qu’est le casier judiciaire.

Pendant sa campagne présidentielle, Macron en avait fait un élément de son programme, il dut pourtant y renoncer et c’est Nicole Belloubet qui s’y colla sous les quolibets et les accusations de trahison. Elle avait pourtant entièrement raison sur ce point. Cette revendication, guère politique et ânerie démocratique et juridique est donc devenue un serpent de mer, que l’on voit émerger de loin en loin, transformé en étendard par les démagogues qui pensent gagner des voix en proclamant qu’il faut laver plus blanc que blanc. Il y a également malheureusement aussi des gens de bonne foi, qui souvent par ignorance, la voient à tort comme...

Contenu disponible gratuitement

76 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+