InternationalAmérique Latine

Paradigmes politiques nationaux en Amérique Latine (1)

13/12/2020

HISTOIRE. Les idées européennes ont eu un impact important dans le paysage politique latino-américain. Adaptant les notions importées aux réalités locales ou créant leurs propres idées politiques, les pays latino-américains se caractérisent par certains paradigmes politiques et idéologiques majeurs.

Paradigmes politiques nationaux en Amérique Latine (1)

Les idées européennes, en premier lieu le libéralisme, le nationalisme, le communisme ou le socialisme, ont eu un impact important dans le paysage politique latino-américain. Néanmoins, cette transmission idéologique ne donne pas lieu à un décalque local du paysage politique européen. En effet, malgré la diffusion des idées européennes, l’Amérique Latine se caractérise par un paysage politique distinct de celui des Européens. Traduisant les idées importées aux réalités locales ou créant leurs propres idées politiques, les pays latino-américains se caractérisent par certains paradigmes politiques et idéologiques majeurs : péronisme argentin, communisme brésilien, libéraux et conservateurs en Colombie, APRA au Pérou, PRI au Mexique.

En Argentine, les dernières élections présidentielles se sont traduites par la victoire d’Alberto Fernandez en 2020, du Parti judicialiste. Cette figure nationale est issue du kirchnérisme, lui-même représentant un péronisme contemporain de gauche. Le péronisme argentin se construit autour de la figure de Juan Perón et de son héritage politique. Au pouvoir de 1946 à 1955, Juan Perón met en place un gouvernement présidentialiste qui mène une politique nationale sociale, développementiste et militante. Cela est notamment caractérisé par la mobilisation des syndicats, des organisations de femmes (Eva Perón), des groupes politiques alliés ainsi que des réseaux proches du péronisme. Le renversement de son gouvernement en 1955 et son exil à Madrid donnent lieu à la mise en place d’un péronisme d’opposition. Entre 1955 et 1973, il se caractérise par deux lignes politiques parallèles. D’un côté, des guérillas péronistes émergent et mènent une lutte armée en faveur de Juan Perón dont les Montoneros. De l’autre, les cercles péronistes politiques effectuent un travail de sape contre les dictatures en place en Argentine. Si des échanges ont lieu entre les guérillas et la branche politique, ces deux mouvements demeurent indépendants l’un de l’autre. En juin 1973, le retour de Perón...

Contenu disponible gratuitement

82 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+