InternationalMédiasabonnés

Ukraine : le journalisme égaré

OPINION. Observateur attentif du conflit russo-ukrainien, Régis de Castelnau a la presse occidentale dans son viseur. Les médias ne sont jamais exemplaires dans les conflits internationaux, mais, pour notre collaborateur, il y a des limites…

Ukraine : le journalisme égaré


La liberté d’information dans un monde globalisé n’est pas en très grande forme. En Occident, le système médiatique représenté par la presse écrite et audiovisuelle est entièrement entre les mains de puissantes oligarchies qui entendent bien mettre leurs médias au service du maintien d’un ordre politique et social qui assure leur domination fructueuse. Internet comme espace de liberté pourrait être un formidable outil de ré-information, mais les mêmes grands intérêts parfaitement conscients du danger, s’efforcent de le contrôler quand ce n’est pas carrément de l’interdire.

L’Occident malade de sa presse

L’élection présidentielle américaine de 2020 a été de ce point de vue un épisode assez sidérant. Qui a vu la presse américaine prendre résolument et massivement parti pour Biden pendant que les GAFAM mettaient en place un système de filtrage et de censure que l’on peut qualifier de totalitaire. Il n’est pas besoin de suivre Trump sur ses accusations de trucage du scrutin lui-même, pour constater qu’au regard des standards juridiques relatifs aux règles qui assurent « la sincérité du scrutin », l’élection présidentielle américaine de 2020 a été irrégulière. Situation identique en France et au sein de l’Union européenne, où la liberté d’expression est un combat, avec la domination d’une oligarchie et la nécessité de sans cesse s’opposer aux tentatives récurrentes visant à empêcher les réseaux d’être un outil de ré-information face à la propagande produite par le système.

Comment alors s’étonner de la défiance des opinions publiques vis-à-vis de la presse en général et des journalistes en particulier. Toutes les études d’opinion sont de ce point de vue absolument calamiteuses et la profession de journaliste est la plus déconsidérée, souvent devant les politiques eux-mêmes ! En France, près de 70 % des Français les considèrent, ni indépendants, ni objectifs et soumis au pouvoir et à l’argent. Comment s’étonner...

Contenu réservé aux abonnés

85 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+