opinionsEducation nationale

Blanquer à Ibiza : beaucoup de bruit pour rien

OPINION. Faire des vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza la nouvelle affaire politique est, selon notre lecteur, une polémique excessive qui relativise les innombrables scandales de la macronie.

Blanquer à Ibiza : beaucoup de bruit pour rien


Le rien, ce n’est pas grand-chose, mais un tout petit rien, c’est déjà quelque chose. Alors le titre de l’article doit être corrigé en « Beaucoup de bruit pour un tout petit rien ».

Si on veut établir une liste exhaustive des micros et maxi scandales de la Ve République, il serait préférable, comme support papier plutôt que cet article électronique, de choisir un volume de la Pléiade en police Garamond corps 9 et papier bible 36 grammes. Dans le chapitre En Marche, où pourrait-on classer le scandale d’Ibiza en comparaison de la mise en branle de Benjamin Griveaux, la bamboche de Christophe Castaner, les investissements de Richard Ferrand, les excès de zèle d’Alexandre Benalla et le homard de François de Rugy ?

Si Mediapart, reconverti sur ce coup en paparazzi de bas étage, avait volé une image d’un Jean-Michel Blanquer éméché, chapeau pointu sur le chef, langue de belle-mère au bec et s’accrochant à la robe de strass d’une Spice Girl sur le retour devant le 10 Downing street, on aurait applaudi des deux mains et exigé que notre ministre de l’Éducation nationale soit enchainé à BoJo et monte dans la charrette en direction de la place de l’estrapade, qu’elle soit londonienne ou parisienne. À cette occasion, l’un aurait pu refiler à l’autre sa perruque improbable pour lui éviter un coup de froid.

De quels crimes inexpiables Jean-Michel Blanquer est-il coupable ? D’avoir peut-être cédé à sa promise sur le choix d’une destination très connotée bling-bling ? D’avoir recherché un peu de soleil pour sortir du brouillard dans lequel il se perd et toussote ? De ne pas avoir agi en politique madré en oubliant que, dans notre merveilleuse société transparente sous l’œil Big Brother des réseaux asociaux, il faut apprendre à se méfier de tout comme de son...

Contenu disponible gratuitement

40 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi