opinionscivilisation

Grand remplacement ou grand effacement ?

14/11/2021

OPINION. En peu de temps, le terme de "grand remplacement" s’est imposé dans le débat public au point de devenir incontournable. Pourtant, estime notre lecteur, c’est davantage l’effacement de notre civilisation qui est à l’œuvre.

Grand remplacement ou grand effacement ?


L’expression « grand remplacement » n’est pas satisfaisante. Un tel remplacement est souvent compris comme étant la conséquence d’un dessein bien établi, comme répondant à un véritable plan. Or, cela n’est pas l’essence du phénomène, et l’existence d’une machination de certaines forces ne peut en expliquer qu’une partie. De plus, l’idée d’un remplacement calculé est parfois comprise à contresens, comme un projet de certains gouvernants, pour en dénier la réalité ; pour ceux-là, il s’agit plutôt d’un souhait ou d’une fatalité. Plus encore, « remplacement » paraît désigner une relève d’un peuple par un autre, une substitution d’un groupe d’arrivants à un groupe de présents. Or, ceux qui sont présents sont parfois mis à l’écart, ou d’autres fois dilués, ou encore traités en inférieurs, en dignité tout au moins. Mais, aujourd’hui en tout cas, ils ne sont pas expédiés ailleurs.

Ce que l’on imagine ou ressent comme un remplacement est plutôt soit une dissolution de ceux qui sont déjà là, soit un bannissement. Par ailleurs, ceux qui sont déjà présents en venant d’ailleurs sont de deux sortes : les uns se conduisent comme s’ils étaient chez eux, voire comme si leur mode de vie devait devenir hégémonique, tandis que les autres vivent comme des Français en France, et ne veulent pas d’un changement de mœurs ou de lois, qu’ils refusent ou que souvent ils ont fui. Ceux-ci sont tantôt désignés par les effaceurs comme des « noirs de craie », des « arabes de service », assimilés à des « blancs » comme les autres, avec ce grief supplémentaire d’être des traîtres, des vendus ou des apostats.

C’est d’ailleurs toute l’ambiguïté du terme « immigration ». En effet, il indique à la fois dans le vocabulaire de l’économie un « stock » et un « flux » ; et il...

Contenu disponible gratuitement

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+