opinionsRépublique

Johnny Hallyday, le dernier lien républicain

11/12/2022

OPINION. Il y a cinq ans, les Français enterraient leur rockeur national. Une figure rassembleuse incontestée dans une République divisée.

Johnny Hallyday, le dernier lien républicain


18 avril 1960. Sur l’unique chaîne de télé en noir et blanc, le jeune garçon de seize ans et demi interviewé est de toute évidence rongé par un trac sournois et une timidité naturelle assez maladive. Lorsqu’il s’empare de la scène, armé de sa guitare, c’est la transformation. Composé par ses soins et fortement inspiré du Don’t be cruel » d’Elvis, Laisse les filles n’est pas que le premier exemple de rock and roll à la française dans sa version grand public et la prise de conscience par la jeunesse qu’elle a désormais le droit d’exister : c’est là la première pierre de la contre-culture d’ici, la première étape qui aboutira à Mai 68 faisant basculer une société gaullienne en noir et blanc à un monde pop en technicolor. En moins de 2 minutes 30, Johnny Hallyday devient le père fondateur du rock à la française. En Angleterre, les Beatles n’ont pas encore enregistré et les Stones n’existent même pas.

Caméléon

Si en 57 ans de carrière, le chanteur se sera adapté à bien des courants musicaux avec des bonheurs divers et une crédibilité contestée (le plus souvent par ceux qui ne l’écoutent pas), souvent taxé d’opportuniste ou de caméléon (alors qu’il ne s’agissait que de renouvellement artistique légitime), le parcours de Johnny Hallyday est surtout marqué par sa capacité à fédérer des audiences a priori inconciliables. Johnny doit son succès à des titres très rarement représentatifs de son véritable univers artistique, lui permettant de rallier la France profonde et son socle de fans le plus populaire : Pour des hits de qualité comme L’Envie, Ma gueule ou Le pénitencier combien de titres atroces façon Marie ou Que je t’aime ? Le prix à payer pour s’installer sur la durée tandis que les albums s’inscrivent dans un style blues...

Contenu disponible gratuitement

69 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi