opinionsZemmour

Judiciarisation de la politique : le premier qui dit la vérité…

OPINION. Mercredi dernier, Éric Zemmour était à nouveau cité à comparaître pour ses propos jugés polémiques. Un épisode qui montre encore une fois la tentation malsaine de notre société à vouloir confronter nos visions du réel dans les prétoires.

Judiciarisation de la politique : le premier qui dit la vérité…


« Le premier qui dit la vérité, il doit-être exécuté… » comme le chantait si bien le barde Guy Béart… dont la progéniture, toute séduisante fut-elle, laisse aujourd’hui à désirer. Exécuter ceux qui disent le réel, c’est le mythe de Cassandre remis au goût du jour : comment faire taire les messagers pour mieux planquer le message qu’on ne veut surtout pas voir sous le tapis poussiéreux ?

Voici développée ci-dessous la stratégie des indignés : si l'on tient à conserver sa carte du parti de la République Populaire et Démocratique de France ainsi que tous les chics avantages d’apparatchiks y étant attachés, on ne peut qu’approuver et le constat et la sanction… Mais sous quel mode opératoire ? Le garrot ? Cette cravate espagnole est trop connotée viva la muerte… En outre, la langue qui jaillit et les râles émis en gargouillis sont indécents et seraient susceptibles de choquer les enfants. La pendaison ? La gigue est distrayante et, avec un peu de chance, on pourrait récolter, sous le gibet, quelques racines de mandragore ensemencées par le sperme éjaculé lors de l’ultime bandaison. Tout de même un peu trop moyenâgeux. Le bûcher est bien sûr très spectaculaire, marquant au fer rouge les esprits hérétiques… mais ce n’est pas bon pour le taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, protesteraient sans coup férir les Khmers verts. Sans autre forme de procès, laissons aux états-uniens leurs injections chimiques qui virent trop souvent en foireuse alchimie de même que leurs barbecues électriques à griller la cervelle jusqu’à en faire sauter tous les plombs du comté.

Mille sabords, morbleu et millediou ! Personne n’a donc songé à la grande tradition républicaine ? Tout se perd, ma brave dame ! Que sont nos vieilles gloires devenues ? Où est donc passée la faiseuse de...

Contenu disponible gratuitement

73 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi