opinionsGauche

La gauche, pourquoi tant d'échecs ?

08/09/2020

Une gauche libérée de ses fantasmagories et de ses illusions sur la nature humaine, devenue réaliste et consciente des erreurs du passé, a encore toute sa place dans cet effort humain vers une société qui réduirait les inégalités et ne se contenterait pas de l’ordre social tel qu’il est imposé.

La gauche, pourquoi tant d'échecs ?

Pour quelle raison, malgré des conquêtes sociales indiscutables, l’histoire donne-t-elle plus souvent raison à des « réactionnaires conservateurs » de droite qu’à des « progressistes » de gauche ? La gauche et ses produits idéologiques dérivés ne s’intéressent pas aux faits mais à des récits mythiques, à des fantasmagories. Du coup, cette gauche se trompe très souvent dans ses appréciations de la réalité des mouvements politiques.

Les intellectuels de gauche se sont trompés sur Staline, Mao et sa révolution culturelle, Pol Pot, Khomeini, le FLN, Arafat. Ainsi, encore aujourd’hui, dans son appréhension du conflit israélo-palestinien, la gauche ne voit pas la prospérité de Ramallah et la corruption des dirigeants palestiniens, l’utilisation des boucliers humains à Gaza par le Hamas, les objectifs réels du Hamas tels qu’ils sont décrits dans leur charte que chacun peut lire, la raison des check-points israéliens qui n’existaient pas avant les intifadas et le terrorisme… Ce qui lui plait et l’enthousiasme, c’est le geste héroïque palestinienne, la révolte et la résistance d’un peuple armé seulement de pierres contre un occupant et ses chars.  Ce n’est pas non plus la réalité d’un esclavage africain, arabe, européen qui a sévi dans toute l’histoire depuis les Grecs et les Romains et qui fut arrêté seulement par les droits de l’homme nés en Europe mais le rêve de la révolte des Spartacus indigènes. Ce n’est pas la réalité complexe de l’Afrique d’aujourd’hui, la corruption des dirigeants, la violence tribale endémique, le rôle de la nouvelle colonisation économique chinoise, mais uniquement la mise en accusation diabolisée des puissances occidentales accusées de piller les richesses du continent.

La gauche est millénariste, toujours en attente d’un grand soir de l’émancipation humaine mais elle est incapable de voir l’universalité des luttes de pouvoir, à tous les degrés des sociétés. Elle rêve et elle parle...

Contenu disponible gratuitement

47 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+