opinionsEmmanuel Macon

Notre meilleure arme : le citoyen

21/11/2020

OPINION. Emmanuel Macron a-t-il besoin de la guerre pour avoir la paix ? Accusé de toute part de gouverner contre le peuple, le président de la République a enfin trouvé un ennemi à la hauteur de ses ambitions : la covid-19. Pas de risque d’éborgnement ; cette fois-ci, l’adversaire est invisible. Un chef de guerre est né. Mais attention, danger !

Notre meilleure arme : le citoyen

« Nous sommes en guerre ! » Une expression dont nous avons soupé depuis cette fameuse allocution télévisée du 16 mars 2020, dans laquelle le président de la République intimait l’ordre aux Français de se confiner. Mais au pays de Macron, lorsqu’on est en guerre, on se cache, on se couche. Et on perfuse. La France entière est aujourd’hui alimentée au « goutte à goutte ». Et les Français attendent. Ils attendent que les spécialistes trouvent l’arme qui détruira le virus, ou plutôt qui nous en protègera, un temps. Un temps limité, comme la potion magique des irréductibles Gaulois dont les effets sont éphémères. Les Français attendent, et tombent. Ils tombent sur la place du Capitole, à Toulouse… et partout ailleurs. Les uns après les autres, les professionnels s’effondrent. Comme si un virus ne suffisait pas, un autre est venu les dévorer : celui de l’amateurisme au pouvoir. Car avant de s’improviser chef de guerre, on fait ses classes. Et Emmanuel le jeune ne les a jamais faites. Pourtant, cela ne l’empêche pas de convoquer à répétition son conseil de défense pour lutter contre la Covid-19. Emmanuel, le va-t-en-guerre. Tel les Césars, il espère, en gagnant le cœur de ses troupes, briller par ses faits d’armes et s’imposer comme le chef naturel. Sans guerre, pas de victoire. Alors le Président Macron multiplie les ennemis : Marine Le Pen, les Gilets jaunes, l’Islamisme, la Covid-19 … Il finira bien par triompher de l’un ou de l’autre. Pourtant, il y a un ennemi qu’il a omis de défier : la pauvreté ! Il en a, à l’inverse, fait son alliée. Et cette trahison, le peuple risque de ne pas l’oublier.

Emmanuel Macron est né en 1977. Moi, je suis né en 1985. Je n’ai pas non plus fait mes classes à l’armée....

Contenu disponible gratuitement

86 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+