opinionsCovid-19

Passe sanitaire : les modalités des ennemis du peuple

20/08/2021

OPINION. Alors qu’il aurait pu en être autrement, le passe sanitaire crée de facto une fracture au sein de la société française, dans ses dispositions actuelles. En préférant cette voie à un modèle fondé sur la confiance et la responsabilité, le gouvernement assume une stratégie perverse.

Passe sanitaire : les modalités des ennemis du peuple

Imaginez : le président de la République annonce le passe sanitaire en s’excusant, en insistant sur le fait qu’il s’agit d’une privation de liberté et qu’elle sera strictement temporaire. Imaginez qu’il ajoute qu’il sera possible de faire des autotests devant témoin (pharmaciens, restaurateurs, vigiles à l’entrée des magasins, caissières, etc.) et que ceux-ci seront gratuits et valables cinq jours. En contrepartie, le passe pourra être demandé dans tous les lieux clos, y compris dans les RER et les métros. S’ensuivrait un appel à la responsabilisation de chacun et notamment des plus de 60 ans qui ne sont pas encore vaccinés et prennent le risque d’engorger les hôpitaux. Il y aurait eu des réactions, mais pensez-vous vraiment qu’il y aurait autant de monde dans les rues en plein mois d’août ? Aucune des objections des anti-passes n’aurait suscité l’adhésion totale.

Obligation vaccinale déguisée ? Non, vous avez une alternative, le test. Entrave à notre liberté ? Non, devoir perdre 30 minutes tous les 5 jours pour faire un autotest devant témoin n’est pas une atteinte disproportionnée à votre liberté. Rupture d’égalité ? Non, les tests sont gratuits. Contrôle par les citoyens et changement de civilisation ? Non, la mesure est temporaire et un commerçant peut déjà vous demander votre carte d’identité pour vérifier votre âge quand vous achetez de l’alcool ou des cigarettes (même si la comparaison est discutable). Inefficacité sanitaire ? Non, le manque de précision des autotests (il y a surtout des faux positifs) et leur durée de validité de 5 jours seraient largement compensés par la masse et la fréquence des tests effectués.

Ce qui choque, ce n’est pas le passe sanitaire en soit, mais la perversité d’un gouvernement qui piège une partie de sa population qu’il croit minoritaire pour en faire des boucs émissaires des échecs de...

Contenu disponible gratuitement

47 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+