opinionsCrise Sanitaire

Présentiel, distanciel : une vie lassée de l’humain

OPINION. Derrière des considérations passagères, la vie en « présentiel », à laquelle beaucoup d’entre nous sont contraints depuis plus d’un an, marque un changement anthropologique dans lequel l’être humain est réduit au statut de simple consommateur.

Présentiel, distanciel : une vie lassée de l’humain

La capacité d’adaptation de l’homme est une force admirable de notre espèce, mais il est aussi de notre devoir de savoir remettre en cause nos comportements. Au vu de la dernière année, il se pourrait bien que patience sans conscience ne soit que ruine de l’être.

Le « présentiel » est devenu la borne maximale de notre liberté individuelle, le moment de respiration accordé avec gravité par des chefs zélés, presque même une forme de défi dans la pesanteur ambiante. C’est dire à quel point les choses se sont accélérées dans le mauvais sens en un an seulement. L’activité en « présentiel » n’est qu’un ersatz d’indépendance, le dernier espace de vie commune que nous avons bien voulu laisser dessiner par l’État, à coup de chiffres, de mises en garde et d’attestations. Et encore, ceux qui ont le malheur d’entendre la fameuse question : « On fait ça en présentiel ou en distanciel ? » sont ceux dont l’activité est autorisée. Les autres, les non essentiels, sont déjà rangés dans les pages d’Orwell.

Il faut dire que tout cela est bien utile pour ceux-là mêmes qui ont rendu infernale la vie quotidienne dans ce pays depuis des décennies. Ils n’ont plus à subir les conséquences de leur idéologie et à s’en cacher les yeux. Ils n’ont plus à sortir dans la rue ou dans le métro et croiser la misère, la violence gratuite, la saleté et la pauvreté morale de nos environnements urbains, ou encore les Gilets jaunes qui les mettent face à leurs responsabilités. Les gestes barrières leur facilitent la tâche en éloignant toujours plus les conséquences de leurs actes. Au premier rang, les élus publics n’ont jamais été aussi enclins à privatiser les services publics, les entreprises, les savoir-faire, à priver les citoyens de libertés, d’espoir, de futur,...

Contenu disponible gratuitement

74 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+