opinionsMagistrature

Quand le bloc bourgeois investit son fondé de pouvoir

OPINION. Macron, champion de la bourgeoisie libérale ? De la bourgeoisie, oui. Libérale… il faut voir. Pour Régis de Castelnau, la séquence ouverte depuis sa réélection signe au contraire une empreinte autoritaire assumée.

Quand le bloc bourgeois investit son fondé de pouvoir


Deux événements évocateurs se sont déroulés, l’un le 7 mai avec la prise de fonction d’Emmanuel Macron pour son deuxième mandat, l’autre le 9 mai avec le prononcé de l’arrêt d’appel condamnant François Fillon pour l’affaire des « attachés parlementaires ». L’un comme l’autre raconte la poursuite de la mise en place du « totalitarisme bourgeois » enclenché en 2017 avec le coup d’État ayant porté Emmanuel Macron au pouvoir. Ce système politique vise à installer une démocratie sans démos, c’est-à-dire en privant la souveraineté populaire de sa légitimité et de son efficacité dans la gestion des affaires publiques. L’ossification dans les traités irréformables de l’UE de ce qui relevait auparavant de la délibération souveraine du peuple français, combinée avec la perte de substance interne des institutions démocratiques, tout cela...

Contenu disponible gratuitement

89 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+