opinionswoke

Réveil d’un boomer à l’ère postmoderne

08/01/2023

OPINION. L'avènement du wokisme dans nos sociétés occidentales fait l’effet d’un véritable choc culturel et intellectuel pour une génération qui pensait avoir atteint une certaine paix sociale. Reste désormais à sortir du déni.

Réveil d’un boomer à l’ère postmoderne


Boomer, je viens de quitter l’Éducation nationale pour laquelle je me suis engagée jusqu’au dernier jour de ma carrière. Si, professionnellement, je n’ai jamais été confrontée à l’idéologie woke dans les établissements scolaires où j’ai exercé, c’est cependant avec effroi que j’assiste à la pénétration de cette idéologie à l’École, du primaire au secondaire, avec son « étude théorique du genre » et son « étude théorique de la race », sous couvert d’éducation à la sexualité, à la lutte contre le racisme et les phobies LGBT. La nomination du dernier ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye, acquis à cette idéologie de la race et du genre, est de la plus grande gravité, car cela démontre l’institutionnalisation de l’idéologie woke à une échelle supranationale puisqu’elle se répand dans tout l’Occident.

La gauche, l’extrême gauche et les écologistes représentés au Parlement se réclament, eux aussi, de l’idéologie woke. En cela, on assiste également à la collusion des progressistes libéraux et de la gauche écolo woke.

L’idéologie woke, fondée sur la croyance, n’a rien d’une science, bien qu’elle se pare d’un langage scientifique pour paraître crédible. Elle est une religion sectaire qui vise tout d’abord à nier la réalité du sexe biologique et du genre féminin/masculin au profit de l’unique modèle transgenre, tantôt femme, tantôt homme au gré de « sa conscience » et de son désir, sans rapport avec la réalité d’un corps devenu désincarné (le wokisme parle de l’Être de conscience au lieu du corps). Cette religion postmoderne qui s’est implantée dans tout l’Occident œuvre à façonner l’Homme nouveau de la mondialisation, celui du transhumanisme (le Cyborg). À travers l’École, elle s’en prend désormais aux enfants, dès le primaire (dans certains pays, dès la maternelle) en les incitant à changer de genre et donc de nom, et ce parfois et intentionnellement,...

Contenu disponible gratuitement

56 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi