opinionsPolitique

Se fédérer en réseaux : la seule chose que nos élites redoutent vraiment !

30/04/2021

OPINION. Membre actif de l’association Front Populaire & Cie, notre abonné regrette le manque de structuration des Français déçus de la politique partisane. Face à la tentation de la résignation, il appelle à se constituer en réseau, seule manière d’influencer le cours des choses.

Se fédérer en réseaux : la seule chose que nos élites redoutent vraiment !

Les politiques n’ont qu’un objectif : se faire (ré) élire. Les médias veulent faire de l’audimat et les gros industriels, vendre toujours plus ! Leurs points communs ? Ils se partagent de gentils petits consommateurs pas trop contrariants et faciles à convaincre. Mais n’oublions pas que le peuple a la puissance ! Quand allons-nous une bonne fois pour toutes prendre conscience de cette force ? Quand allons-nous enfin prendre la décision de l’utiliser ?

Nous sommes en train de vivre une période hallucinante : une crise du Covid-19, avec sa gestion anxiogène, surréaliste et irresponsable qui soulève tellement de questions, une nouvelle séquence d’attentats qui commence enfin à faire vaciller les certitudes des plus idéologues d’entre nous et une crise économique et sociale mondiale qui s’annonce. Il n’y a pas meilleur moment pour inviter nos concitoyens à regarder la réalité en face, stimuler l’esprit critique, amener à réfléchir, réveiller les consciences et enfin prendre la décision de ne plus se soumettre ! Dans les mois qui viennent, soit nous basculons dans un asservissement sans précédent, soit nous nous réveillons et reprenons notre destin en main !

Mais tout le monde n’a pas l’âme d’un résistant. Et il n’y a rien de grave à cela. Chacun a son histoire, son caractère, ses contraintes… ses peurs ! Nous ne sommes pas tous obligés d’être des révolutionnaires actifs. Descendre dans la rue chaque samedi et occuper les ronds-points ! C’est admirable ! Mais ça n’a pas suffi ! Il faut donc trouver autre chose !

Il a manqué principalement deux choses aux Gilets jaunes : la coordination et une implication plus active de 70 à 80 % de Français qui nous soutenaient (ils seraient encore 51 % selon un sondage Ifop de septembre 2020 !). L’objectif est donc d’impliquer dans l’action un maximum...

Contenu disponible gratuitement

88 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+