opinionsJusticeabonnés

Taxer les trafiquants

04/06/2021

VOS IDÉES. Cette semaine, notre abonné propose d’utiliser l’administration fiscale pour lutter contre les trafiquants et notamment de taxer les signes ostentatoires de richesse. Est-ce une bonne idée ? Est-ce faisable ?

Taxer les trafiquants

Nous mettons à l’honneur aujourd’hui l’idée qui a recueilli le plus de mentions « j’aime » dans la section « vos idées » la semaine dernière (entre le lundi 24 mai et le dimanche 30 mai). Elle a été publiée le 24 mai par notre abonné The Fool On The Hill :

« À propos des dealers et autres racailles qui paradent. Quand donc les services fiscaux vont-ils mettre en œuvre, augmenter les moyens pour taxer les signes extérieurs de richesse. Le harcèlement par les brigades des contrôleurs des impôts qui ne sont pas des tendres pourrait avoir des effets. »

Notre abonné s’insurge de l’impunité des trafiquants (de drogue, d’armes, de contrefaçons, etc.), dont on peut aisément voir les signes ostentatoires de richesses (grosses cylindrées, montres de luxe etc.) sans qu’ils ne semblent être inquiétés ni par la justice ni par l’administration fiscale.

Ce sentiment d’impunité se double d’un sentiment d’injustice et de « deux-poids, deux mesures » pratiqué par le fisc, sentiment vécu dans leur chair par les classes moyennes qui ont le sentiment de payer à la fois pour les délinquants d’en bas – trafiquants en tout genre – et les délinquants d’en haut – fraudeurs fiscaux. C’est d’ailleurs peut-être cet esprit poujadiste qui a déclenché le mouvement des Gilets jaunes.

Sur cette question, Nicolas Sarkozy avait déclaré en 2009 vouloir « frapper les trafiquants au portefeuille » notamment en chargeant les agents du fisc de « détecter les signes extérieurs de richesse indue ».

S’en était suivi l’élaboration de la loi de finances rectificative de 2009 qui alignait le « traitement fiscal des activités illicites (trafic de stupéfiants, commerce de marchandises volées et de produits de contrefaçon, proxénétisme, détournements de fonds ) (…) sur celui des activités occultes » et qui introduisait « une présomption de...

Contenu réservé aux abonnés

60 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+