opinionsLettre Ouverte

Vaccination : lettre d’un ancien (et toujours) Français à ses amis Français

28/08/2021

OPINION. Français résidant en Israël, notre contributeur livre son regard sur l’opposition française à la vaccination, sans toutefois les confondre avec les anti-passe sanitaire. Si la défiance est légitime, elle manque, selon lui, et sur ce sujet, de véritables arguments scientifiques.

Vaccination : lettre d’un ancien (et toujours) Français à ses amis Français

À l’étranger, qu’il s’agisse d’Israël, de l’Espagne, de l’Italie ou du reste du monde, les mouvements anti-vaccins ne décollent pas, et les militants regardent la France avec envie. À l’inverse, les modérés, vaccinés ou hésitants, sont stupéfaits de la véhémence avec laquelle les partisans d’une sécurité sanitaire promise par le Big Pharma se trouvent attaqués par les mouvements contestataires hexagonaux. Que les affrontements se déroulent sur les réseaux sociaux, les plateaux télévisés ou dans la rue, le ton ne fait que monter, sans avoir, semble-t-il, encore atteint son point culminant.

Ayant quitté la France définitivement en 2008, je partage, depuis, mon temps entre Tel-Aviv et New York. Je l’ai quittée pour des raisons personnelles, mais également politiques. La France que j’aime n’est pas celle de ses gouvernements successifs ou de sa politique étrangère. Elle est celle d’un peuple admirable, mais malheureusement trompé par des leaders sournois auxquels n’ont succédé que des leaders imbus d’eux-mêmes. La France s’est malheureusement enfoncée dans un modèle proche du socialisme paralysant accompagné d’une européanisation technocratique, et en attente jamais comblée d’un État providence qui fait rimer gabegie avec démagogie.

La France est fière de son système de Sécurité sociale dont les gouvernements successifs font des gorges chaudes, convaincus qu’il est envié par le reste de la planète. C’est faux. Le peuple français a eu le tort, depuis 1948, de confier sa santé à un monopole d’État, et il en paie désormais les frais. Inefficace, gérée par des syndicats corrompus, managée par des fonctionnaires irresponsables. La sécurité sociale française, contrairement au système d’assurance volontaire compétitif d’autres pays, est un puits sans fond, d’une inefficacité spectaculaire. Sauf, bien sûr, pour les immigrants de tous poils qui en profitent, pour ne pas dire en abusent.

Toujours vue de l’étranger, la France va mal. Très mal. De Chirac à...

Contenu disponible gratuitement

92 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+