politiqueÉconomie

100 milliards de déficit commercial sur les douze derniers mois : record battu !

11/05/2022

ARTICLE. Les Douanes ont indiqué lundi 9 mai que le déficit commercial avait atteint pour la première fois la barre symbolique des 100 milliards d’euros sur les douze derniers mois glissants. Après plus d'une vingtaine d’années de solde négatif, un cap a été franchi.

100 milliards de déficit commercial sur les douze derniers mois : record battu !


Nouvelle déconvenue – prévisible – sur le plan économique. Fin mars 2022, le déficit commercial de la France poursuivait sa longue et historique dégringolade de 2021, jusqu’à atteindre le symbolique pallier des 100 milliards d’euros sur douze mois glissants. La balance commerciale française, déficitaire depuis une vingtaine d’années, fait pâle figure quand on la compare à la balance commerciale allemande, dont l’excédent atteignait les 170 milliards d’euros l’année dernière.

En début d’année, Bruno Le Maire, ministre de l’économie, avait affiché sa volonté de retrouver une balance excédentaire « sous dix ans ». Il estimait que « la faiblesse de notre commerce extérieur [était] le reflet de la faiblesse de notre économie intérieure ». Par ailleurs, la forte demande pour des produits étrangers a également alourdi le déficit de la balance commerciale.

La faute à la hausse des prix ?

Dans le détail, le déficit commercial atteint 31 milliards d’euros au premier trimestre 2022, contre 16 milliards à la même période de l’an dernier. Principal élément d’explication avancé par les pouvoirs publics : la hausse, en valeur, des importations par rapport aux exportations. Ainsi, les prix des produits que la France a achetés a augmenté de 5% sur le trimestre tandis que ceux vendus à l’étranger n’a progressé que de 2%.

L’export s’est montré relativement résilient ce trimestre en raison du « dynamisme des ventes de produits manufacturés, en lien avec la reprise des exportations de matériels de transport dopées par la livraison du paquebot Wonder of the Sea aux États-Unis », expliquent les Douanes. Mais dès le mois de mars, « les exportations interrompent leur hausse continue depuis le début d'année 2021 et reculent sensiblement ». Quant aux importations, la forte hausse des prix des hydrocarbures a contribué à la dégradation de la balance commerciale. Les prix ont augmenté de...

Contenu disponible gratuitement

23 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+