politiqueLégislativesabonnés

À quelques jours des législatives, plus de la moitié du temps de parole accordé par France Inter est pour la NUPES

07/06/2022

ARTICLE. L’Arcom (ex-CSA) a publié le décompte des temps de parole des différents partis politiques à la radio et à la télévision pour le mois de mai. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le pluralisme politique n’est pas respecté partout. France Inter, qui a consacré 52,3% de son temps d’antenne à la NUPES en mai, aura du mal à rééquilibrer le temps de parole d’ici le 10 juin.

À quelques jours des législatives, plus de la moitié du temps de parole accordé par France Inter est pour la NUPES


France Inter est-il un média de service public qui « fait le jeu » de Jean-Luc Mélenchon ? Pendant comme hors période électorale, les médias se doivent de respecter l’équité du temps de parole et le pluralisme politique. Mais certains n’hésitent pas trop à déroger à la règle. Le nouveau relevé du temps de parole, qui couvre la période allant du 2 au 27 mai, a récemment été publié par l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom). Et il est accablant.

La Nupes, grand vainqueur médiatique de la campagne des législatives

Lorsque le premier relevé des temps de parole était publié mi-mai, Laurence Bloch, directrice de France Inter, promettait un rééquilibrage des temps de parole d’ici le 10 juin. Un communiqué de la chaîne avait suivi. L’argument principal derrière lequel se cachait à l’époque France Inter était le fait que la NUPES avait fait l’actualité lors des deux premières semaines de mai, affaire Taha Bouhafs oblige. Or ce critère reste pour le moins subjectif et n’en est qu’un parmi d’autres (nombre d’élus, scores obtenus lors des dernières élections, sondages récents) à prendre en considération pour le décompte du temps de parole. Sur le seul mois de mai, France inter a consacré près de 29% de son temps d’antenne à La France insoumise (LFI).



Le deuxième parti qui a bénéficié du plus fort temps de parole est le Parti socialiste (11,7%). Petite précision importante : ce décompte ne tient pas compte de l’alliance des partis de gauche (Nupes), avec EELV, le PCF et le Parti socialiste ayant chacun conclu un accord avec LFI. Au total, les partis de gauche ont donc accaparé 52,3% du temps d’antenne, contre 7% pour Renaissance (anciennement LREM) et 4,6% pour le Rassemblement national. Sacré écart.

Mélenchon invité une nouvelle fois ce...

Contenu réservé aux abonnés

42 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+