politiqueLégislativesabonnés

Abstention, souverainisme, Nupes : les leçons du premier tour des législatives

13/06/2022

ARTICLE. Avec une abstention record, le premier tour des législatives marquera l’histoire de la Ve République. Dans ce scrutin, la vague Nupes n’a pas eu l’ampleur voulue par ses promoteurs et les souverainistes ont eu du mal à s’imposer.

Abstention, souverainisme, Nupes : les leçons du premier tour des législatives


C’est le grand gagnant des élections législatives, et pourtant personne ne l’a vu écumer les plateaux TV à l’annonce des résultats. Lui – ou plutôt elle –, c’est l’abstention qui a pulvérisé hier soir un record historique avec un score de 52,49 %. Du jamais vu dans toute l’histoire de la Ve République. Les Français ont majoritairement boudé le scrutin, qui est pourtant l’un des plus lourds de conséquences politiques pour lui. Ce premier tour ne fait par ailleurs que valider une tendance déjà bien présente en 2017, où l’abstention atteignait déjà 51,3 %. De quoi s’attendre à un tsunami lors du second tour ? Si la dynamique se poursuit, l’abstention pourrait s’approcher des 60 % (57,36 % en 2017).

De quoi nous étonnons-nous alors ? Finalement, en 2012, on parlait déjà d’« abstention record ». Idem en 2017. 2022 ne fait que confirmer cette évolution. Mais si ce scrutin était attendu, c’était pour plusieurs raisons. D’une part, parce que la NUPES, cette alliance des gauche (PS, EELV, PCF et LFI) rebattaient les cartes électorales, à tel point que la LFI tentait désespérément d’en faire un troisième tour post-présidentielle. Ensuite, parce qu’après cinq ans de macronisme, la pulsion dégagiste, l’envie de bouter les représentants d’Ensemble hors du Palais Bourbon pouvait être forte. De nouvelles têtes, un élan à gauche, tout était réuni pour appâter l’électeur.

Pourtant, rien n’y a fait, le peuple a boudé cette élection. Petite surprise, d’après un sondage Ipsos/Sopra Steria, seuls 31 % des 18-24 ans se sont rendus aux urnes. Seuls 29 % des 25-34 ans et 41 % des 35-49 ans également. La Nupes entendait séduire et mobiliser les jeunes, mais a échoué. Seuls 15 % des électeurs interrogés la veille du scrutin ont trouvé la campagne intéressante et 78 % des personnes ont...

Contenu réservé aux abonnés

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+