politiqueLégislativesabonnés

Élections législatives : il faut sauver le déserteur Valls !

26/05/2022

ARTICLE. Dans un communiqué de presse publié le 23 mai, la majorité présidentielle rappelle que Manuel Valls est son seul candidat investi dans la 5e circonscription des Français de l’étranger. Un retour sur la scène politique française décrié après son départ en Espagne. Stéphane Vojetta, actuel député de la circonscription, et ex-membre LREM, accuse l’ancien Premier ministre d’être parachuté. Décryptage.

Élections législatives : il faut sauver le déserteur Valls !


« Quoi qu’il arrive, je resterai à Barcelone. » Une promesse que Manuel Valls n’aura finalement pas tenue. Fin septembre 2018, l’ancien Premier ministre faisait ses adieux aux Français sur le plateau du journal télévisé de France 2. Son « au revoir » se voulait « tendre et chaleureux », avec pour objectif de partir à la conquête de la mairie de Barcelone. Il abandonnait ainsi son mandat de député dans l’Essonne.

Un pari raté en Espagne

En Espagne, sa candidature n’avait pas soulevé les foules. Soutenu par le parti libéral Ciudadanos, Manuel Valls arrivait finalement à la quatrième position le 26 mai 2019, avec 13,2% des voix. Un pari perdu pour celui qui reconnaissait un résultat « très éloigné de (ses) attentes ». Il réitérait cependant sa volonté de rester à Barcelone sur les bancs de l’opposition au sein du conseil municipal. Mais cela n’a pas duré.

Deux ans plus tard, l’ancien maire d’Évry publiait un ouvrage intitulé « Pas une goutte de sang français » (Grasset, 2021). Une manière de revenir discrètement sur le devant de la scène politique française. À l’occasion de la promotion de son livre, Manuel Valls promettait de ne pas se présenter aux futures...

Contenu réservé aux abonnés

64 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+