politiquePolitiqueabonnés

Éric Zemmour candidat, un secret de polichinelle ?

09/07/2021

ARTICLE. Alors que la rumeur bruisse et enfle depuis plusieurs mois, Paris Match dévoile que l’affaire est presque entendue. Poussé par un entourage très droitier, Éric Zemmour devrait se lancer dans la présidentielle en novembre prochain.

Éric Zemmour candidat, un secret de polichinelle ?

Selon une enquête fouillée d'Emilie Lanez parue hier dans Paris Match, il ne fait plus guère de doute que le polémiste vedette de “Face à l’info” sur CNews s'apprête à franchir le Rubicon de la candidature à la présidentielle. Pour ce faire, il se serait entouré d’une petite armada, prête à le soutenir et à le guider vers ces nouvelles hauteurs politiques.

Ainsi, Eric Zemmour prendrait des “cours” de rattrapage en économie auprès de Loïk Le Floch-Prigent, ancien PDG d’Elf et de la SNCF. Sans doute conscient de ses failles en la matière, le futur candidat sait qu'il ne peut se permettre d'être pris en défaut sur ce sujet. On se souvient que Marine Le Pen avait justement paru peu à l’aise au moment d'aborder les questions économiques lors du débat d’entre deux-tour face à Emmanuel Macron en 2017. Une mauvaise passe qui l’avait durablement décrédibilisée.

Autour de Zemmour également: le financier Charles Gave (sponsor du très libéral think thank “Institut des libertés” et proche de Marion Maréchal) et l'entrepreneur Pierre-Edouard Stérin (fondateur du site de réservation La fourchette et accessoirement exilé fiscal). L'énarque Paul-Marie Coûteaux, auteur de discours notamment pour Marine Le Pen, François Fillon et Nicolas Dupont-Aignan, pourrait aussi participer activement à la campagne. Selon Paris Match, c’est lui qui aurait suggéré à Zemmour de reprendre l'habitude de porter la cravate. C’est bien connu, la posture présidentielle passe souvent par ces petits détails.

Au final, Éric Zemmour est entouré d’un équipage qui penche sans surprise à tribord et pas vraiment du côté de la droite sociale chère au général de Gaulle. Son positionnement, s’il reste à définir, semble assez éloigné pour l’instant de la suggestion de Michel Onfray de « muscler son bras gauche ».

La campagne a déjà commencé

Prochaine étape pour Eric Zemmour :...

Contenu réservé aux abonnés

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi