politiquePolitique

Fabien Roussel et Sandrine Rousseau, deux visions antagonistes du monde

14/01/2022

OPINION. De prime abord bien futile, la dernière polémique sur les propos de Fabien Roussel sur la gastronomie française révèle la fracture indélébile au sein de la gauche sur l’idée de nation.

Fabien Roussel et Sandrine Rousseau, deux visions antagonistes du monde


Aimer le bon vin, la bonne viande et le bon fromage… Crime de lèse-majesté dans une époque nihiliste. Il n’en aura guère fallu davantage pour que les réseaux sociaux s’agitent et régurgitent reproches, indignations et révolte. Fabien Roussel, le candidat du Parti communiste français, est l’auteur de ces mots. Pire, il les a « twitté », ce qui lui a valu l’avalanche de reproches.

Qu’a-t-il dit exactement ? « Un bon vin, une bonne viande, un bon fromage : c’est la gastronomie française. Le meilleur moyen de la défendre, c’est de permettre aux Français d’y avoir accès. » Sandrine Rousseau, prêtresse des indignés, pardon des « indigné.e.s » devrais-je plutôt dire, n’a pas tardé à surgir pour réagir : « Le couscous, plat préféré des Français… »répond-elle, laconique, à Fabien Roussel. Et alors me direz-vous ? Pourquoi offrir une résonance à pareille réponse ? La réponse est au premier abord absurde : vous me parlez de chiens, je vous réponds chats. Vous me parlez d’un sujet, je vous parle d’un autre. Pourtant il y a matière à réflexion pour restituer deux visions différentes du monde.

Pendant les presque trente minutes de l’émission Dimanche en politique de France 3 du 9 janvier, Fabien Roussel a martelé son programme : travail, énergie, Europe, gastronomie. Tout au long de son intervention, il a inscrit ses propos dans le moule du souverainisme : l’indépendance énergétique par le nucléaire, l’Europe des nations et non de la supranationalité et enfin la gastronomie française, appuyée sur des produits issus des territoires, des artisans, de la France en somme. Le triptyque vin, viande, fromage, éveille en nos esprits la notion de terroir, donc de lieu, donc d’un territoire, donc d’un ici et d’un ailleurs, autrement dit d’un dedans et d’un dehors, en somme d’une frontière, celle qui...

Contenu disponible gratuitement

67 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi