politiqueFrontières

François Ruffin traité de « rouge-brun » pour avoir défendu les frontières

03/12/2020

ARTICLE. Alors qu’il était l’invité de France Inter, hier matin, François Ruffin a défendu le principe des frontières pour les capitaux, les marchandises…et les personnes. Des propos qui lui ont rapidement valu une volée de bois vert, mais qui pourraient avoir fait sauter un verrou important.

François Ruffin traité de « rouge-brun » pour avoir défendu les frontières

Bien qu’elle puisse s’apparenter de loin à une tempête dans un verre d’eau dans le petit landernau médiatico-politique, la sortie de François Ruffin, député LFI de la Somme, pourrait annoncer la levée d’un tabou dans une partie de la gauche.

Alors qu’il était interrogé au micro de France Inter sur les récents propos aux accents souverainistes et protectionnistes d’Arnaud Montebourg au sujet des frontières, François Ruffin ne s’est pas défilé et a déclaré à Léa Salamé : « Je suis favorable au retour des frontières sur capitaux, marchandises et personnes (…)  Je suis favorable au retour des frontières aussi pour les gens du Nord qui vont voyager partout dans le monde, il faut poser des limites aussi à la circulation tous azimuts des personnes. »

Une banalité pour tout souverainiste conséquent, mais un immense pas pour un député LFI qui prend le risque de briser ce qui reste un immonde tabou dans son camp : « Je pense que les frontières ne sont pas quelque chose de négatif, les frontières permettent de se construire aussi », a-t-il ajouté, manifestement bien conscient de marcher sur des œufs. Il y a longtemps qu’un représentant de la gauche radicale n’avait tenu un tel discours. Certains pourraient toutefois relever que Ruffin ne fait personnellement que renouer avec ses premiers amours, lui qui a été l’auteur, en 2011, de Leur grande trouille : Journal intime de mes « pulsions protectionnistes », livre enquête qui entendait déjà démontrer que « l'ouverture à tout crin de nos frontières sème le vent, la tempête et la misère. »

« Donc vous n’êtes pas universaliste ? », se voit-il rétorquer par Léa Salamé dans un réductionnisme assez caractéristique. Accuser François Ruffin de ne pas être universaliste, c’est l’accuser de ne pas être républicain car l’universalisme est, avec...

Contenu disponible gratuitement

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+