politiqueConseil européenabonnésContenu payant

« L’Europe passoire » ? France Info encore à côté de la plaque

ARTICLE. France Info s’est fendu d’un article visant à démonter l’idée d’une Europe ouverte à tous les vents. Une démonstration très insuffisante, qui ne résiste pas à l’épreuve des faits.

frontieres europe frontex france info
Des migrants arrivent avec un canot pneumatique accompagné d'un navire Frontex sur l'île grecque de Lesbos, après avoir traversé la mer Égée depuis la Turquie, le vendredi 28 février 2020.Crédits illustration : © Michael Varaklas/AP/SIPA


À six mois des élections européennes, la cellule « Le Vrai ou faux » de France Info semble s’être donné pour mission de défaire les idées reçues qui mettraient à mal le narratif européen. Après le coût réel de l’Union européenne, voilà que les journalistes s’attaquent à la question des frontières européennes. Et ils entendent bien abattre le mythe de « l’Europe passoire » diffusé, selon eux, par certains « élus de droite ou d'extrême droite ». Mais là encore, 30 ans d’œillères maastrichtiennes empêchent de voir la réalité.

« On ne peut pas dire que l'Europe n'a plus de frontières », affirment les « vérificateurs » de France Info. Posée comme cela, cette affirmation est en soit dérangeante, car pour qu’elle n’ait « plus de frontières », encore eût-il fallu qu’elle en ait eu un jour. Dans notre Abécédaire du souverainisme, l’économiste Yves Perez rappelait : « Au niveau politique, les frontières servent à délimiter le périmètre où prévaut le pouvoir régalien d’un État sur une population et un territoire donnés. Ce pouvoir englobe, outre l’exercice de l’autorité politique, administrative et juridique, le monopole de l’usage de la force armée. » Les frontières, au sens politique en tout cas, sont inséparables de la notion d’État régalien. L’Union européenne ayant dépouillé...

Vous aimerez aussi