politiqueTurquie

La France ne tolère plus les « Loups gris »

07/11/2020

ARTICLE. Gérald Darmanin a annoncé la dissolution des « Loups gris » cette semaine. Ce mouvement ultranationaliste turc proche de Recep Tayyip Erdoğan avait provoqué plusieurs polémiques la semaine précédente, notamment en région lyonnaise.

La France ne tolère plus les « Loups gris »

Mercredi 4 novembre, Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, a acté la dissolution du mouvement des “Loups gris”, qu’il avait qualifiés, devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale, deux jours précédemment, de “groupement de fait particulièrement agressif, pour ne pas dire plus “. La mouvance, considérée en France comme un groupement de fait et non une association, car elle n’a pas d'existence légale, était dans le collimateur du gouvernement depuis que la guerre qui oppose l’Arménie et l’Azerbaïdjan (soutenue par la Turquie), a mis le feu aux poudres, en septembre, entre les deux communautés.

Leurs échauffourées à Décines-Charpieu, près de Lyon et à Vienne ont été particulièrement remarquées la semaine précédente. Le mercredi, 250 identitaires turcs venus pour « tuer de l’Arménien », avaient dû être dispersés par les forces de l’ordre. Un peu moins nombreux, une soixantaine de manifestants turcs, ont traversé le lendemain les rues de Dijon, faisant raisonner les "Allah Akbar" tout au long de leur parcours. Le mémorial du génocide à Décines-Charpieu et le Centre national de la mémoire arménienne à Lyon, ont été tagués dans la nuit du samedi au dimanche. On pouvait y remarquer une inscription : “Loup (sic) gris”. Sur les diverses vidéos qui ont relaté ces événements sur les réseaux sociaux, des individus tendant la main, le pouce joint au majeur et à l’annulaire. Le signe du loup.

Ce mouvement a pris racine en Turquie. Son créateur, le colonel Alparslan Türkes était influencé par Nihal Atsız, fervent détracteur des Arméniens, sympathisant des thèses nazies et partisan d’une Turquie aux frontières étendues. Après une tentative de coup d’Etat qui a échouée en 1960, le militaire a créé en 1968 les “Loups gris”. Prétendument qualifiée de “fondation culturelle et éducative”, elle est en fait le bras armé, la milice, du MHP ( Parti du...

Contenu disponible gratuitement

63 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi