politiqueCovid-19abonnés

Macron « emmerde » les non-vaccinés : un président, ça s’empêche ?

05/01/2022

ARTICLE. « Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder ». Cette phrase d’Emmanuel Macron recueillie par le Parisien et publiée le mardi 4 janvier a déclenché une vive polémique. Pour beaucoup d’observateurs, le président a franchi une ligne rouge.

Macron « emmerde » les non-vaccinés : un président, ça s’empêche ?


Et soudain, le mot lui échappa. Interrogé par une citoyenne dans le cadre d’un échange organisé par le Parisien et publié le mardi 4 janvier, Emmanuel Macron a évoqué les non-vaccinés et s’est dit avoir « très envie de les emmerder ». Toute la politique vaccinale française et les débats en cours au parlement sur le passe vaccinale iraient ainsi dans ce sens : « Nous mettons une pression sur les non-vaccinés en limitant pour eux, autant que possible, l’accès aux activités de la vie sociale ».

L’objectif est affiché, diminuer le nombre des réfractaires à la vaccination. Et pour ce faire, Emmanuel Macron propose cette solution radicale : « comment on la [ndlr : la minorité qui est réfractaire] réduit ? On la réduit, pardon de le dire, comme ça, en l’emmerdant encore davantage ». Plutôt que d’assumer totalement sa position, Emmanuel Macron se refuse à rendre la vaccination obligatoire, soulignant la difficulté de sanctionner les réfractaires : « Comment on le contrôle et quelle est la sanction ? C’est ça, le vrai sujet. Je vais forcer des gens à aller se faire vacciner ? Les emprisonner et puis les vacciner ? ». À la place, « il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné… ».

Sur les réseaux sociaux, ces propos ont vite déclenché un tollé. Au-delà même de la problématique de la vaccination, c’est sur le verbe « emmerder » que se sont focalisés les débats. « Jamais un Président ne devrait parler ainsi », s’est indigné le député européen de gauche Raphaël Glucksmann qui a conclu son tweet...

Contenu réservé aux abonnés

68 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi