MayotteImmigrationabonnésContenu payant

Mayotte : la fin du droit du sol, nouvelle pirouette idéologique de la Macronie

ARTICLE. Avec le souhait de mettre fin au droit du sol sur l’île de Mayotte, le gouvernement remet une nouvelle fois en cause son logiciel idéologique. Car en 2018, quand il était encore ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin était ardemment opposé à ce principe.

Gérald Darmanin
Gérald Darmanin, ministre de l'IntérieurChang Martin/SIPA


Gouverner, c’est prévoir. Et depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la tête du pays en 2017, la réaction – quoique timide ou de façade dans bien des cas – fait office de politique. Cela fait des années que les élus locaux à Mayotte alertent sur la submersion migratoire en cours dans ce département français, où plus de la moitié de la population est étrangère, issue principalement des Comores voisines ou d’Afrique centrale. La situation dramatique sur l’île a conduit le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, à prendre la décision qui s’impose. « Nous allons prendre une décision radicale, qui est l'inscription...

Vous aimerez aussi