politiqueMunicipalesabonnés

Municipales : faut-il offrir un double vote aux propriétaires de résidences secondaires ?

02/09/2021

DÉBAT. En proposant d’offrir un « double vote » aux propriétaires de résidences secondaires, Éric Woerth (LR) le 28 août dernier a mis le feu aux poudres. Entre les mauvais souvenirs d’un suffrage censitaire et la lutte contre l’abstentionnisme, peut-on véritablement défendre la mesure ? C’est le débat de ce jeudi.

Municipales : faut-il offrir un double vote aux propriétaires de résidences secondaires ?

En proposant d’offrir un « double vote » aux élections municipales pour les propriétaires de résidence secondaire, Éric Woerth (LR), s’est attiré les foudres d’une frange de la gauche et de la majorité présidentielle. Dans un message relayé sur les réseaux sociaux, l’ancien ministre propose que les concernés puissent voter sur les deux lieux de vie pour les élections municipales.

« Je propose d’étudier l’opportunité pour les propriétaires de résidence secondaire qui seront les seuls à payer la taxe d’habitation de voter aux élections municipales sur leurs deux lieux de vie » s’est justifié le député le 28 août depuis la Baule où se tenaient les universités d'été des Républicains. Et l’intéressé d'ajouter que « renforcer la démocratie, c’est aussi faire évoluer nos modes de participation ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’idée du président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale a de quoi diviser. Les critiques ne se sont d’ailleurs pas fait attendre. « (...) est-ce qu’il ne serait pas plus simple (et plus démocratique encore) d’interdire aux pauvres de voter ? » lui répond un internaute, dont le tweet a été massivement partagé.

Lutter contre l'abstention

L’objectif visé par l’ex-ministre est relativement clair. En proposant son double vote, Éric Woerth formule un moyen de lutter contre le fort taux d'abstention. Il faut dire que les chiffres ont de quoi interroger : l'abstention a manifestement été la grande gagnante des dernières élections, en particulier pour ce qui est des régionales et des départementales. Pour rappel, près de deux électeurs sur trois ne s’étaient pas rendus aux urnes au second tour des scrutins. Mais si la proposition de résidences secondaires parmi le parc de logements en France en 2020 était de près de 10%, dont la majorité (près de 40%) se trouvaient dans des...

Contenu réservé aux abonnés

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+