politiqueCoronavirus

Port du masque obligatoire : l'Etat retoqué par la justice !

03/09/2020

Le juge administratif de Strasbourg vient de suspendre l’arrêté de la préfète Josiane Chevalier qui imposait le masque dans 13 communes du Bas-Rhin de plus de 10 000 habitants, dont la ville de Strasbourg.

Port du masque obligatoire : l'Etat retoqué par la justice !

En vigueur depuis samedi, l'arrêté qui rendait obligatoire le port du masque dans 13 communes de plus de 10 000 habitants dont Strasbourg a été suspendu par la justice hier. Une décision qui fait suite à la plainte de deux pratiquants hospitaliers : un psychologue hospitalier Vincent Feireisen et le médecin Christian Chartier. Tous les deux Strasbourgeois, ils ont décidé de saisir le tribunal administratif de Strasbourg pour "atteinte grave et imminente à une liberté fondamentale". Le psychologue, qui a eu la Covid-19, a confié à France 3 avoir été choqué par "le caractère disproportionné de cet arrêté", même s'il précise "ne pas être anti-masque". "On met en place des contraintes, ce n'est pas de la prévention, mais une forme de contrôle social qui viole ostensiblement la vie privée car disproportionnée et inadéquate à ce qui est visé : la protection de la santé. Depuis le début de l'épidémie et sans contraintes, les gens dans les magasins et dans les lieux clos mettent le masque, car ils sont intelligents".

Et le tribunal a rendu son verdict mercredi 2 septembre en leur donnant raison : l'arrêté de la préfète a été retoqué, et le juge lui a réclamé d'édicter un nouvel arrêté qui ne remette pas en cause les libertés fondamentales des citoyens : « Article 1 : Il est enjoint à la préfète du Bas-Rhin d’édicter un nouvel arrêté excluant de l’obligation du port du masque les lieux des communes visées par son arrêté du 28 août 2020 et les périodes horaires qui ne sont pas caractérisés par une forte densité de population ou par des circonstances locales susceptibles de favoriser la propagation de la covid-19, au plus tard le lundi 7 septembre 2020 à 12 heures (…) Si la préfète du Bas-Rhin n’a pas pris les...

Contenu disponible gratuitement

46 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+