politiquePolitique

Qui est Sarah Knafo, la femme dans l’ombre d'Éric Zemmour ?

16/06/2021

ARTICLE. On connait bien Éric Zemmour, le polémiste de CNEWS et du Figaro parti sur les chemins de la présidentielle. On connait beaucoup moins sa jeune et discrète conseillère. Sarah Knafo, bien entourée par une solide équipe de militants, qui s’active en coulisse pour faire avancer ses idées et préparer sa potentielle candidature à la présidentielle de 2022. Portrait.

Qui est Sarah Knafo, la femme dans l’ombre d'Éric Zemmour ?


NDLR : Sollicitée mais discrète, Sarah Knafo n'a pas souhaité nous répondre directement.

« Peut-être qu’il faut passer à l’action… » Une déclaration, fracassante, d’Éric Zemmour, invité en entretien sur la chaîne YouTube Livre noir. Il fait alors référence à l’historien et journaliste Jacques Bainville qui, prophétique (dès 1920, dans son livre Les conséquences politiques de la paix, il avait annoncé la revanche de l’Allemagne et la guerre à venir), n’avait pas voulu entrer en politique et avait fini par en nourrir le regret à la fin de sa vie. Le polémiste laisse alors entendre qu’il ne veut pas connaître la même amertume, lui qui « prophétise » la guerre civile depuis une vingtaine d’années, et que le temps de l’entrée dans l’arène est sans doute venu.

En envoyant des signaux de plus en plus fréquents, une candidature à la présidentielle de 2022 s’esquisse. Cette candidature, c’est Sarah Knafo, énarque, haut-fonctionnaire, qui s’active pour la rendre possible. Elle ne répond pas à la presse et minore son rôle et pourtant les observateurs savent qu’elle ne quitte plus Éric Zemmour et est devenue une aide précieuse, un soutien de chaque instant.

Tout comme l’éditorialiste, Sarah Knafo est née en Seine-Saint-Denis et est issue d’une famille juive séfarade. Après des études dans un lycée privé de l’alliance israélite universelle, elle effectue une classe préparatoire d’économie puis intègre Sciences Po en 2013 en affaires publiques, diplôme qu’elle complète d’une double licence économie et science politique à la Sorbonne.

Dans un entretien à l’association Juristes d’influence, elle raconte : « J’étais une littéraire depuis l’enfance, mais comme beaucoup, j’ai pourtant passé un baccalauréat scientifique. J’ai ensuite fait beaucoup d’économie à la Sorbonne en parallèle d’une licence de sciences politiques. Ce fut l’occasion pour moi de découvrir des domaines aussi variés que le droit...

Contenu disponible gratuitement

76 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+