sociétéRacisme

À Cergy, l’agression d’un livreur illustre la montée des tensions communautaires en France

01/06/2021

ARTICLE. Un livreur noir a été agressé par une personne magrébine se définissant comme : “Algérien”. Filmé par une voisine, il s’est alors mis à déverser un torrent d’insultes racistes à son encontre. Une expression de ce fléau qui détonne, et met en lumière la violence du racisme intercommunautaire.

À Cergy, l’agression d’un livreur illustre la montée des tensions communautaires en France

Le racisme s’est ouvertement exprimé, ce dimanche soir. Il a été d’une violence verbale inouïe, sidérante, mais pas uniquement. Il s’est aussi exprimé sous la forme d’une agression physique qui a fait couler le sang, maculant le trottoir d’un restaurant à Cergy. Un homme passablement agressif frappait à plusieurs reprises un livreur noir de la société Uber Eats. Jusqu’alors, tout dramatique que fut l’altercation, rien n’en attestait le caractère raciste. Mais quand une voisine, noire également, s’est mise à filmer la scène, le jeune homme de type magrébin s’est mis à déverser un flot d’insultes raciste à son encontre.

La vidéo postée le lendemain sur twitter est vite devenue virale. La victime et l’auteur de la vidéo ont tous deux porté plainte au commissariat de Cergy-Pontoise. À l’origine de l’altercation, une incivilité du quotidien. Joseph, le livreur, attendait de récupérer une commande aux portes d’un restaurant. Portable à la main, il avait mis sa musique sur haut-parleur. À quelque pas de lui, l’agresseur lui a demandé de réduire le son. Après l’avoir fait une première fois, la victime a refusé de se soumettre à une deuxième injonction. S’en est suivi un coup de poing par derrière et une avalanche de coups et de cris, devant un restaurant où personne n’a daigné lever le petit doigt pour tenter de faire cesser l’altercation. La voisine, réveillée, a appelé la police et filmé la réaction de l’assaillant.

“Nous les Algériens on vous a vendu comme du maïs"

Ce dernier, passablement excité, s’est mis à l’insulter haineusement : “espèce de négresse” “ Grosse chienne “sale pute””… Puis il a enchaîné en mettant en avant ses origines “je suis algérien et je nique ta mère, toi et ton mari”, “Pendant 800 ans on vous a vendu comme du bétail...

Contenu disponible gratuitement

67 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi