société

Abdoulaye Kanté : « Ce n’était en aucun cas une exécution »

20/10/2020

ENTRETIEN. Analysant l’attentat de Samuel Paty, vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, un article publié sur la plateforme de blog hébergée par Médiapart a déploré “l’exécution du jeune Tchéchène”. L’auteur, Horslesmurs, estime qu’elle était “facilement évitable”

Abdoulaye Kanté : « Ce n’était en aucun cas une exécution »

Abdoulaye Kanté est policier dans les Hauts-de-Seine. Très actif sur twitter, il intervient sur les sujets d’actualités, les polémiques visant sa profession et son pays. Ce qu’il a fait lundi, suite à la publication de l’article polémique hébergé par Mediapart.


Un article publié sur la plateforme de blog hébergée par Médiapart a déploré “l’exécution du jeune Tchéchène”. L’auteur, Horslesmursestime qu’elle était “facilement évitable”. Quelle est la procédure à suivre pour un policier, dans une telle situation ?

Sur la procédure en elle-même, c'est simple : vous avez un individu en face de vous qui vous tient en joue avec une arme à poing en plus d‘un couteau, et qui vient de décapiter une personne. L’arme a beau être factice, sur le moment, vous ne le savez pas. Vous faites plusieurs sommations. Et la priorité est de le neutraliser.

N’est-ce pas possible, dans ces cas-là, de viser les membres inférieurs pour immobiliser la victime ?

A ceux qui posent cette question, je le rappelle : l’individu vous tient en joue et il est phyiquement conforme au suspect identifié par les riverains, donc capable de décapiter un être humain. Vous savez, nous ne sommes pas dans un film de Steven Seagal. Il faut prendre le maximum de précaution, vous avez face à vous des individus dont l’idéologie pousse à mourir en victime. Vous devez analyser la situation en une fraction de seconde pour prendre une décision.

Le terme d'exécution vous semble-t-il adapté ?

Je vais être très clair avec ça, on n'a aucun ordre de tuer. Ce n’est en aucun cas une exécution, parce qu'il y a des sommations au préalables, une volonté de communiquer. Contrairement aux États-Unis, où, si la personne n'obtempère pas, les policiers peuvent tirer, en France, nous conservons cette culture du dialogue. Cette personne peut peut-être...

Contenu disponible gratuitement

73 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+