sociétéEELV

Après EELV, le déluge

OPINION. Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle n’ont eu de surprenant que l’ampleur des dégâts causés aux perdants. Avec 4,63 % des suffrages exprimés, EELV porte la responsabilité considérable d’avoir privé l’écologie de second tour. Récit d’une triple humiliation.

Après EELV, le déluge


Les médias aiment voguer de crise en crise et générer une saturation émotionnelle de leurs auditoires en focalisant l’attention sur le foyer du moment. Ce fut la Syrie, puis la COVID qui, malgré ses 150 morts par jour, se sont vues détrônées par la guerre en Ukraine, alors même que des bilans moins lourds avaient engendré l’hystérie collective, la panique générale, quantité d’obligations sanitaires et la mise à la remorque du Parlement derrière un collège d’experts. Pourtant, en deuxième rideau, tel un fil rouge, un sujet traverse les crises et parvient à garder l’attention de la presse, des radios et...

Contenu disponible gratuitement

86 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+