sociétéFootballabonnés

Équipe de France : fallait-il sélectionner Karim Benzema ?

19/05/2021

DÉBAT. Mardi, Didier Deschamps a annoncé la sélection de l’attaquant du Real Madrid. Persona non grata depuis cinq ans, celui pour qui l’Algérie est le choix du cœur avait multiplié les incartades. Alors, Karim Benzema en équipe de France, est-ce une nécessité ou est-ce à éviter à tout prix ? C’est le débat de ce mercredi.

Équipe de France : fallait-il sélectionner Karim Benzema ?

Hier soir, Didier Deschamps a annoncé la sélection de Karim Benzema en Équipe de France de football. Cela fait cinq ans que le joueur du Real Madrid n’a pas été sélectionné. Pourtant, depuis 2015, Karim Benzema enchaîne les performances remarquables au Real Madrid : 104 buts et 44 passes décisives, en l’espace de seulement 194 matchs. Karim Benzema est l’un des meilleurs attaquants du monde et sans doute l’un des meilleurs joueurs français de l’histoire. Oui, mais voilà, Karim Benzema était persona non grata.


Pour Karim Benzema, une partie de la France est raciste 


Pourquoi ce désamour entre l’équipe de France et le joueur originaire de Bron ? Pourquoi ce divorce entre le sélectionneur national, Didier Dechamps et Karim Benzema ? Tout d’abord, il y a le champ sportif : entre 2012 et 2014, l’attaquant a affronté une période de disette footballistique avec plus de 1200 minutes sans marquer de but sous le maillot tricolore. Une éternité pour un attaquant, encore plus en sélection nationale. Et pourtant il a toujours su bénéficier de la mansuétude et du soutien de son sélectionneur. Ce n’est pas la gratitude qui l’étouffera, quand, des années plus tard, il multipliera les piques envers celui qui l’avait jadis protégé. Au journal Marca, il déclare par exemple : “Il (ndlr: Deschamps) a cédé à la pression d’une partie raciste de la France. “Didier Deschamps ne supportera pas l’attaque.


Autre élément à charge, l’affaire dite « de la sextape ». En juin 2015, Mathieu Valbuena, son coéquipier en équipe de France, dépose plainte. On lui fait un chantage : s’il ne verse pas 150 000 euros, ses débats amoureux seront diffusés. En novembre, Karim Benzema est placé en garde à vue puis mis en examen le lendemain. Son tort : vouloir jouer les intermédiaires entre l’ancien joueur de...

Contenu réservé aux abonnés

56 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi