sociétéJustice

Eric Dupond-Moretti dit des bêtises

Éric Dupond-Moretti, le bravache de la société du spectacle dont Macron, dans un souci de diversion avec son lugubre remaniement, nous a fait un garde des Sceaux, n’ira probablement nulle part.

Eric Dupond-Moretti dit des bêtises

Quelles que soient les intentions du nouveau ministre de la Justice, et il y en a peut-être de souhaitables, nous savons bien qu’il ne pourra rien faire d’utile. Il ne pourra pas échapper à ce qu’il est, c'est-à-dire une caution sans pouvoir.

Juste un exemple: la justice française, une des plus pauvres d’Europe, est complètement en faillite. Avons-nous entendu s’exprimer sur la nécessité absolue et urgente d’augmenter considérablement son budget? Eh non, parce qu'il s’agirait dès lors d’affronter Bercy, où résident les vrais patrons et où effets de manches et aboiements n’impressionnent personne.

On l’entend en revanche plus facilement sur des sujets secondaires jetés en pâture à la polémique, tels le rapatriement des djihadistes de nationalité française partis rejoindre le terrorisme islamiste au Moyen-Orient, ou tels son ingérence dans la procédure judiciaire concernant la mort d’Adama Traoré.

Djihadistes criminels : tout le monde à la maison !

Soucieux de complaire au mainstream et de s’attirer les bonnes grâces des belles âmes des beaux quartiers nous rebattant les oreilles avec ce sujet, Eric Dupond-Moretti demande le rapatriement des djihadistes français partis apporter la mort au Moyen-Orient. Au-delà du caractère indécent et provocateur de la posture, cette demande est complètement irrecevable, et pour plusieurs raisons.

• Tout d’abord la moindre des choses serait de respecter la souveraineté des États sur le territoire desquels les exactions ont été commises. Car c’est à eux qu’il appartient de donner à ces crimes les réponses prévues par leurs règles. La France n’a pas à s’ingérer et à donner des leçons à des pays qui ont subi l’horreur (horreur dont la politique française, en particulier celle menée par François Hollande est en partie à l’origine). Modestie, respect de la souveraineté et absence de ce paternalisme vaguement raciste seraient souhaitables.

• Ensuite, l’État français doit protection à ses...

Contenu disponible gratuitement

81 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+