sociétéComplotisme

Eric Guéguen : « Brandir le complotisme est un moyen de botter en touche »

21/11/2020

ENTRETIEN. Philosophe politique, Éric Guéguen se définit comme électron libre républicain. Après Le Miroir des peuples (Perspectives Libres, 2015), il a récemment publié La Justice et l’Ordre (Politea, 2020), une réflexion sur notre condition politique actuelle. Nous l’avons interrogé sur la notion de « complotisme », très débattue en ce moment.

Eric Guéguen : « Brandir le complotisme est un moyen de botter en touche »

Front Populaire : Le documentaire Hold-up a eu un succès populaire et un écho médiatique démentiels. Comment expliquez-vous ce succès ?

Eric Guéguen : Tout d’abord un fait : la France bascule dans quelque chose qui n’est pas elle depuis cinquante ans. Ensuite une évidence : à ce sujet on prend les Français pour des imbéciles depuis une bonne vingtaine d’années. Or c’est précisément le moment où les technologies de l’information et de la communication ont prodigieusement évolué. Dès lors, chacun était appelé à devenir son propre reporter. Happés par le besoin d’im-médiateté, nous sommes nombreux à être partis en quête d’informations hors des sentiers battus. Hold-up, avec des moyens récoltés auprès de petites mains (financement participatif en ligne) est en quelque sorte la synthèse de cet esprit, à la fois très civique et un peu dilettante. Ce qui n’induit pas forcément que le contenu soit bon, et je vais y revenir. Mais personnellement, je vois d’un bon œil ce genre d’initiatives. Je veux dire par là que c’est d’emblée bienvenu, et que l’intérêt porté à ce genre de productions est aujourd’hui beaucoup plus politique, au vrai sens du terme, que l’acte de se déplacer pour aller voter. Il est grand temps que les citoyens français réagissent, sortent de l’enclos, fût-ce par des polémiques outrées et, disons-le, typiquement françaises.

FP : Comment expliquez-vous la réaction presque hystérique des médias qui sont montés au créneau en légions romaines pour attaquer le documentaire ?

EG : Je pense que ce qui se joue à travers cette polémique est un énième épisode de la guerre entre deux projets de société : le mondialisme et le localisme, le second en réaction au premier. Or le mondialisme bénéficie d’une publicité aux confins de la propagande, c’est le moins qu’on puisse...

Contenu disponible gratuitement

81 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+