sociétéComplotisme

De Brigitte Macron à Jean-Michel Trogneux : des nouvelles de l’extrême droite la plus bête du monde

15/12/2021

ARTICLE. Une rumeur folle a surgi sur la toile ce lundi 13 décembre. Le média d’extrême droite Faits&Documents prétend que Brigitte Macron (née Trogneux) s’appellerait en réalité Jean-Michel Trogneux. Une « enquête » qui a trouvé un écho surprenant, et que la « complosphère » a rapidement récupérée.

De Brigitte Macron à Jean-Michel Trogneux  : des nouvelles de l’extrême droite la plus bête du monde


Ce n’est pas la première fois que l’actuelle première dame de France fait l’objet de rumeurs, mais celle-ci est particulièrement surprenante. Dans son édition du mois de septembre, Faits&Documents — lettre confidentielle mensuelle d’extrême droite — a publié une enquête de la journaliste Natacha Rey qui aboutit à cette étrange conclusion : Brigitte Macron serait en réalité son frère, Jean-Michel Trogneux. Bien qu’abondamment moquée, cette conclusion a tout de même été copieusement relayée par la complosphère — par exemple, grâce au chanteur Francis Lalanne — via les réseaux sociaux.

Il ne fallait pas se pencher bien longtemps sur le texte de cette « enquête » pour débusquer la vacuité de l’analyse de Faits&Documents. Le média s’étonne dans un premier temps de ne voir qu’une seule photo – il n’y en a pourtant guère plus, concernant les sœurs de la femme du président — de Jean-Michel Trogneux, publiée en 2018, alors qu’il n’était qu’un petit garçon d’une dizaine d’années. Ce cliché est comparé à celui de Brigitte Macron, enseignante dans les années 1980. Les deux portraits présentent des traits similaires : voilà une preuve qu’il s’agit d’une seule et même personne. Vraisemblablement, la seule génétique ne pourrait être la raison de cette ressemblance physique. Qui a déjà vu un frère ressembler à sa sœur ?

Faisons un bond dans le temps. Faits&Documents s’interroge sur le parcours de Brigitte Macron en Alsace. En 1989, aux élections municipales de Truchtersheim, on lui propose d’intégrer la liste d’un candidat sans étiquette. Les auteurs du texte parlent désormais de « légende officielle ». Trouvant « aussi extravagant qu’improbable » la candidature de Brigitte Macron à un village — rappelons-le, elle n’est pas encore première dame de France, mais juste professeur de province — Natacha Rey considère que cet épisode « pourrait faire L’objet d’une enquête...

Contenu disponible gratuitement

72 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+