sociétéJustice

Logement : quand la loi est du côté des squatteurs

08/09/2020

En quelques semaines, plusieurs affaires de squats de logements privés ont mis en lumière l’inadéquation de la réponse judiciaire et le laxisme de la justice face à ce fléau.

Logement : quand la loi est du côté des squatteurs

Être SDF tout en étant propriétaire. C’est la situation ubuesque dans laquelle se retrouvent chaque année les propriétaires victimes de squatteurs. Dans le cas de Christian, le cauchemar a commencé le 13 juillet 2020. Juste avant le confinement, ce parisien père d’une adolescente a acheté une maison à Montreuil, en Seine-Saint-Denis. La maison n’étant pas habitable en l’état et nécessitant de lourd travaux, Christian a décidé de partir se confiner dans le Sud de la France le 17 mars. Lorsqu’il décide de revenir pour prendre possession des lieux au mois de juillet, il ne parvient pas à ouvrir sa porte. Effectivement, des squatteurs se sont installés et ont changé les serrures de sa propriété. Christian a immédiatement appelé la police, qui lui a répondu qu’elle ne pouvait pas intervenir et qu’il fallait «saisir la justice pour engager une procédure d’expulsion ». Il a alors porté plainte contre X pour « dégradation ou détérioration volontaire du bien d'autrui causant un dommage léger » et « violation de domicile ». Plusieurs semaines après, il n’avait toujours pas récupéré son domicile, une situation qui l’a obligé à demander à ses proches de l’héberger le temps que la justice expulse les squatteurs.


Autre histoire, même inertie de la justice. Marie-Thérèse et Henri Kaloustian, deux retraités aspiraient à passer leur  retraite dans un petit coin de paradis à Théoule-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes après avoir vendu leur maison lyonnaise. Mais à leur arrivée à la fin du mois d’août devant leur maison, c’est la consternation : un couple et leurs deux enfants ont pris possession de la villa. La famille de squatteurs, qui a affirmé à BFM TV avoir été victime d’une arnaque, a finalement quitté la maison en début de semaine, non pas parce qu'elle a reçu une procédure d'expulsion mais en raison de l’interpellation...

Contenu disponible gratuitement

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+