sociétéGilets jaunes

Marie : « Sur mon gilet jaune est inscrit : amour, lumière, paix, harmonie »

14/10/2020

TÉMOIGNAGE. Dans la foulée du texte d’Etienne Thomas ce matin, le témoignage touchant de Marie. Gilet jaune de la première heure, ses mots empreints d’humanisme résonnent de toute la sincérité des débuts du mouvement. Sa profonde empathie contraste avec la violence de la réponse policière dictée et assumée par le gouvernement.

Marie : « Sur mon gilet jaune est inscrit : amour, lumière, paix, harmonie »

Je vais vous faire ressentir et vivre mon expérience « Gilet jaune » sur quelques manifs, afin d'apporter mon témoignage comme quoi les gilets jaunes sont aussi pacifiques.

J'habite dans le Var et y travaille dans le domaine de la santé. De sexe féminin, d'un âge certain, je vous le chuchote : 55 ans quand je décide d'enfiler le gilet jaune.

Pour vous situer le genre de personne à qui vous avez à faire, il se trouve qu'avant 2008, j'ai toujours voté et en plus en tant que femme j'y mettais un point d'honneur, vu que la loi qui nous autorise à le faire ne date pas d'il y a si longtemps.

En 2008, crise économique, les banques sont en faillite, et là je me dis : c'est bon ils vont comprendre (nos politiques), le système va enfin changer. Et là rien, pire ! L'État renfloue les banques. À partir de ce moment là, j'ai symboliquement déchiré ma carte d'électrice.

Dix ans ont passé, quand la veille du 17 novembre 2018, une collègue m'envoie un sms : « Veux tu m'accompagner à la manif'  Gilets jaunes qui part de l'autoroute des Adrets ? ». Ma réponse fut « oui » tout de suite. En route pour l'aventure.

Début de cette rencontre avec les groupes Gilets jaunes, sur les péages, les camps et le camp où je découvre des gens de tous bords, autant religieux que politiques et de situations sociales et professionnelles complètement différentes (retraités, ouvriers, RSA, docteurs, avocats, etc, etc)

Et là, je découvre la fraternité, les forces de l'ordre qui mangent des pizzas avec nous, partagent nos barbecues.

Installation du camp, qui pour des raisons de sécurité devra être déplacé sur un terrain communal (à côté du péage). Le préfet du var demande au maire de faire évacuer...

Contenu disponible gratuitement

78 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+