MayotteabonnésContenu payant

Mayotte : le gouvernement en passe de démanteler les bidonvilles jugés dangereux

ARTICLE. L’opération « Wuambushu » visant à démanteler les bidonvilles jugés dangereux à Mayotte devrait débuter après le ramadan. Malgré l’approbation générale de la population mahoraise, plusieurs associations sont déjà vent debout contre cette opération.

/2023/04/Mayotte


Opération « Wuambushu » (« reprise », en mahorais) : c’est le nom de l’action ordonnée par le gouvernement visant à démanteler les bidonvilles jugés dangereux à Mayotte et in fine de déloger quelques milliers de migrants comoriens, alors même que Mayotte compte plus de la moitié d'étrangers sur son sol. L'opération devrait avoir lieu après la fin du ramadan. Dans Le Figaro du jour, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, affirme que la délinquance que connait Mayotte ne ressemble pas à celle de la métropole, nécessitant alors une opération d’envergure : « Elle se compose de nombreux jeunes déscolarisés, beaucoup en situation irrégulière. Il y a 5000 mineurs isolés à Mayotte, sur deux îles de 400 km². Les réseaux criminels sont jeunes, pris en main par des aînés endurcis. On dénombre ainsi une quarantaine de bandes criminelles organisées », affirme-t-il.

Sur place, de nombreux hôtels ont déjà accueilli les unités de la gendarmerie et de la police qui lanceront l’opération. « Quatre escadrons de gendarmes mobiles, des policiers de la CRS 8, spécialistes de la lutte contre les violences urbaines, au total 510 membres des forces de l’ordre », a déclaré le ministre auprès du Figaro. Plusieurs familles habitant dans les...

Vous aimerez aussi