sociétéGénie françaisabonnés

Près de Lyon, le projet de CFA gastronomie renoue avec l’excellence française

16/05/2021

ENTRETIEN. En septembre 2021, un nouveau Centre de formation d’apprentis (CFA) dédié à la gastronomie va ouvrir près de Lyon. Le projet lancé par Corentin Rémond et le chef étoilé Christian Têtedoie a remporté l’appel d’offres de la Métropole pour s’installer dans le château de Lacroix-Laval, datant du XVIème siècle.

Près de Lyon, le projet de CFA gastronomie renoue avec l’excellence française

C’est un projet de longue date qui va bientôt prendre vie. Plusieurs chefs lyonnais et de la région se sont réunis pour lancer une initiative au profit de la jeunesse et de la gastronomie française : fonder un Centre de formation d’apprentis comme organisme d’intérêt général pour l’apprentissage de la gastronomie.

Les apprentis pourront être formés en cuisine, pâtisserie, boulangerie, commercialisation et services en restauration, et, à terme, des formations de Bac Pro seront proposés (en septembre 2022). Les parcours, individualisés, seront adaptés aux réalités du terrain, à l’heure où la profession peine à recruter.

Pour en savoir plus, nous avons posé quelques questions au directeur et co-fondateur du CFA Corentin Rémond.

FP : Pourquoi ce projet de CFA Gastronomie ?

Corentin Rémond : La Loi de septembre 2018 "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel" donne de nouvelle perspective pour l'adaptation ou la création d'offre de formation plus adaptée aux attentes des entreprises et des jeunes. C'est dans ce contexte que nous sommes repartis des attentes des entreprises du monde de la gastronomie et des jeunes que nous avons défini une offre de formation innovante dans son rythme et dans ses modalités.

FP : En quoi un château est-il propice à l'installation d'un CFA ?

C. R. : Le Château de Lacroix Laval va être un lieu de pratique et d'intégration pour les jeunes apprentis. Nous allons les préparer en 3 mois à leur entrée en entreprise et dans le métier. Pour des jeunes qui sortent du collège c'est leur donner les clés pour réussir : d'abord le comportement, l'attitude et la posture professionnelle (les soft skills, « savoir-être » en français) qui sont la clé pour s'intégrer au mieux, ensuite les gestes techniques qui font la beauté de ces métiers de la gastronomie, enfin les connaissances...

Contenu réservé aux abonnés

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi