sociétéEcologie

Reconstruction de Notre-Dame : un « écocide » selon une pétition adressée au ministère de l’Écologie

13/03/2021

ARTICLE. Plus de 41.000 personnes ont signé une pétition adressée à la Ministre de la Transition écologique Barbara Pompili pour dénoncer la coupe de chênes centenaires pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il s’agirait pour eux d’un « écocide ».

Reconstruction de Notre-Dame : un « écocide » selon une pétition adressée au ministère de l’Écologie

C’est une pétition anonyme qui réunit désormais 41.788 signatures. Elle est adressée directement au gouvernement et en particulier à Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique et dénonce un « écocide ». La présentation de la pétition estime en effet qu’un « arbre centenaire fait partie de notre patrimoine et représente un écosystème à lui tout seul » et que s’en servir pour reconstruire Notre-Dame est une « aberration ». À la place, il faudrait, selon les pétitionnaires, « choisir des techniques d'ingénieries plus responsables et moins dégradantes pour notre environnement ».

Souvenons-nous, dans la nuit du 15 au 16 avril, une grande partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, dont sa charpente du XIIIème siècle, part en fumée. Le gouvernement a, suite à l’incendie, décidé une reconstruction à l’identique de la cathédrale (non sans certaines tergiversations loufoques), y compris concernant les matériaux. Le chêne l’a donc emporté sur le béton et le ferraille. La charpente ou « forêt » nécessite ainsi 1324 chênes pour une reconstruction à l’identique. Sélectionnés selon des critères très particuliers, certains d’entre eux sont centenaires (5% selon France Bois Forêt), alors que les autres « sont âgés d’environ 60-80 ans ».

Alors que le gouvernement, dont Barbara Pompili, a retenu la notion de « délit d’écocide » dans son projet de loi climat, la pétition la prend à son propre jeu. Chargé symboliquement, le mot dresse un parallèle avec le terme de génocide et veut faire du crime contre l’environnement un équivalent du crime contre l’humanité. Mais si des pratiques relèvent bel et bien de la destruction planifiée et désastreuse pour l’environnement, ce ne semble pas être le cas pour la coupe des chênes pour Notre-Dame.

En effet, selon l’Office National de la Forêt, interrogé par Le Figaro, «...

Contenu disponible gratuitement

45 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi