culturepoésie

Créatures à douze pieds

03/01/2021

POÉSIE. Lamartine, Baudelaire et Rostand sont ses modèles. Triste de la chute du niveau de la poésie en France, Frézal nous écrit : « Le français est la langue de l'alexandrin, nous étions le peuple qui mettait sa bouche au service des Dieux (selon l'antique perception des poètes), je suis fier de cet héritage ».

 Créatures à douze pieds

LES MOUETTES DE LA SEINE

Dans le tranchant blanc déboussolé de l'Eiffel

Comme une lame aiguisée découpant le ciel,

Dans la nuit fraîchement tombée sur les nuages

Comme on replonge dans un souvenir volage,

Virevoltent les pétales blancs parisiens

Sortant soudainement de la Lun(e), leur écrin.

Sans aucun bruit ni aucune harmonie surviennent-

Elles. Ainsi vont, volantes, les mouettes de la Seine.

05/12/18

SOUFFLE GREC

Oh don divin des mots ! Ils aiguisent l'esprit,

Ils déchirent les cœurs et fendent les sourires.

Élevant l'âme, en un instant, par leur magie,

On déguste la compagnie d'Hékatonchires.

Mais voilà que les Heures passent, les Parques filent

Et Dionysos m'abreuve plus que l'Hippocrène.

L'inspiration m'échappe et reste volatile

Sans qu'aucune passion ne coule en mes veines.

Où sont Melpomène, Erato et Calliope ?

Chaque jour, les cherche sur le Mont Hélicon

En cette nuit j'aimerais être nyctalope

Mais mon esprit, ce jour, de vers est infécond.

(23/12/18)

LE ROI DE ROME

Au son de cent-un coups de canonnière naît

L'Autrichien qui rêva toujours d'être corse.

Coiffé sitôt au premier cri qu'il amorce

De lauriers, d'une auréole au dernier.

Arrivé en ce monde dans l'effervescence

Pour le quitter malheureux dans l'oubli des Francs,

Trop sage et pas assez français, le cœur errant,

D'être un fils et non un Père fût son destin rance.

Il fut avorté avant même d'être prince,

Duc plutôt qu'Empereur, jusqu'à son dernier souffle

L'histoire décida de se railler d'esbroufes

D'un Habsbourg et Bonaparte qu'elle évince.

05/04/19

LES NUAGES I

Ce sont des masses voluptueuses et grandioses

Que le soleil, de ses rayons, rend de platine

Et que la nuit éteint ou tue, vincibles choses

Qui passent et crèvent sur nos misérables mines.

Cependant, suspendus au-dessus de nos fronts

Nuages légers ou massifs, inatteignables

Vous semblez défier le Temps et lui...

Contenu disponible gratuitement

64 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+