cultureLangue françaiseabonnés

Les anglicismes à l’assaut de la langue française ?

13/05/2021

VOS IDÉES. Cette semaine, notre abonné s’émeut de l’entrée dans le dictionnaire Larousse d’anglicismes comme « cluster » ou « click and collect ». L’occasion pour parler de culture et de défense de la langue française.

Les anglicismes à l’assaut de la langue française ?

Nous mettons à l’honneur aujourd’hui l’idée qui a recueilli le plus de mentions « j’aime » dans la section « vos idées » la semaine dernière (entre le lundi 3 mai et le dimanche 9 mai). Elle a été publiée le 4 mai par notre abonné LSD (L'homme Sans Dents) :

« L’ANGLICISME VALIDÉ PAR LAROUSSE. La langue française ne risque pas d'être défendue et valorisée, Le Petit Larousse vient d'intégrer les mots "clusters" et "click & collect", entre autres, dans les entrées de sa nouvelle édition. Désespérant. Comment mettre sur le même plan des mots répétés machinalement et bêtement à partir de simples tendances et modes linguistiques circonstancielles lancées par quelques personnes, à des mots réellement nouveaux, sensés et pertinents ? Affligeant et triste. »

Notre abonné regrette que certains des nouveaux mots intégrés dans le dictionnaire français soient des anglicismes. Parmi eux, on peut trouver « cluster », « click & collect », ou encore « batch cooking », tant de mots pour lesquels des équivalents français auraient pu être trouvés, mais qui, par leur utilisation intempestive, ont inondé notre vocabulaire quotidien.

Une défense historique du français

Les Français se sont longtemps inquiétés de l’intrusion des termes anglais dans la langue française. Rivalité historique avec les Anglais, inquiétude face à l’impérialisme américain, la défense du français face à la langue de Shakespeare a toujours été largement partagée – c’est d’ailleurs un des rares points de consensus entre gauche et droite en France – à travers les partis. Comme les communistes, le Général de Gaulle défendait l’interdiction systématique des termes anglais afin de ne pas succomber à l’influence américaine. Dans une lettre de 1962 au ministre des Armées Pierre Messmer, il écrivait ainsi : « J’ai constaté, notamment dans le domaine militaire, un emploi excessif de la terminologie anglo-saxonne....

Contenu réservé aux abonnés

78 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+