cultureGauche

Tribune sur l’antisémitisme : Michel Onfray sauve l’honneur de la gauche

03/08/2022

OPINION. Une certaine gauche contemporaine a-t-elle une part de responsabilité dans l'existence de l'antisémitisme en France ? Pour Michel Onfray, qui a défendu cette idée dans une tribune devenue aussi virale que polémique, c'est l'évidence même. Jeune souverainiste de gauche, Paul Melun a tenu à saluer le courage de Michel Onfray. 

Tribune sur l’antisémitisme : Michel Onfray sauve l’honneur de la gauche


Par son texte publié dimanche dernier dans le Journal du Dimanche, Michel Onfray fait sienne la phrase de Jaurès : “Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire.” Le philosophe s’attèle à sa mission originelle : penser le monde tel qu’il est. En dénonçant le rôle d’une partie de la gauche dans la résurgence de l’antisémitisme, il décrit une réalité souvent indicible.

Par la force de son propos, sa clarté, Michel Onfray sait qu’il court le risque de s’attirer les foudres des fossoyeurs de la gauche à la mode NUPES. Comme Zola soutenant Dreyfus, il renonce à plaire à son camp, pour mieux défendre la liberté et la sécurité de ses compatriotes juifs. En prenant la plume, Michel Onfray s’inscrit dans la grande tradition républicaine.

Sur le fond, le texte révèle les contradictions d’une gauche qui se positionne systématiquement dans le camp du Bien, et s’impose en arbitre moral depuis des décennies, tout en occultant son propre passé (en cela les références de la tribune à Robespierre ou à Jules Ferry sont limpides). Michel Onfray révèle et dénonce le « troisième temps de l’antisémitisme ». Par sa démonstration, il écorne l’image de cette « gauche des barbelés » qui se drape d’antisionisme, pour mieux déployer sa haine du peuple juif.

En mettant en évidence les tartufferies mortifères des islamo-gauchistes, Michel Onfray savait qu’il s’exposait à leur courroux. Ces gens, souvent agressifs envers leurs adversaires, n’aiment pas que l’on soulève leurs contradictions et leurs manigances. Il est pourtant indispensable que la gauche populaire et souverainiste se démarque des dérives de l’islamo-gauchisme. En défendant des imams intégristes, en expliquant que « la police tue » ou en s’affichant avec Jérémy Corbyn, les insoumis et leurs satellites de la NUPES font la démonstration qu’ils veulent abimer la France. Ils perdent toute crédibilité à représenter le peuple français.

Le texte de Michel Onfray est salvateur pour l’honneur de la gauche. Il trace un chemin pour la France, qui ne s’inscrit ni dans la gauche libérale-mondialiste, ni dans l’islamo-gauchisme, mais bien dans la tradition des combats sociaux et de la souveraineté populaire. En cela, merci Michel !

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+