sociétéSouveraineté économiqueabonnésContenu payant

L’idée d’un démantèlement d’Atos reprend de plus belle

ARTICLE. La souveraineté nationale peut en prendre un coup : la direction d’Atos a rouvert en ce début d'année le dossier de la vente de sa branche BDS, qui regroupe ses activités dans le big data, la cybersécurité et les supercalculateurs.

Atos
MARIO FOURMY/SIPA


Le démembrement d’Atos se précise. Malgré les appels du pied de plusieurs parlementaires pour sauver ce fournisseur stratégique de nos armées, le gouvernement ne bronche pas. C’est à se demander s’il a réellement pris conscience de l’importance de ce dossier. Aucune communication, aucun début de piste côté gouvernemental. Vous avez dit souveraineté nationale ?


La branche stratégique BDS valorisée entre 1,5 et 1,8 milliard d'euros


Le groupe Atos, qui a vu récemment arriver aux manettes Jean-Pierre Mustier, ancien patron d’UniCrédit, n’exclut plus de vendre sa branche stratégique BDS, autrement dit les...

Vous aimerez aussi