InternationalBrexitabonnés

Royaume-Uni : la pénurie est-elle liée au Brexit ?

08/10/2021

ARTICLE. Des pénuries liées au manque de main-d’œuvre sévissent au Royaume-Uni. Boris Johnson a rappelé ce mercredi 6 octobre lors de la conférence des Conservateurs à Manchester qu’il n’y aurait pas de retour en arrière. Et a pointé du doigt la responsabilité des salaires faibles ainsi que les conséquences de la crise du Covid sur l’économie britannique.

Royaume-Uni : la pénurie est-elle liée au Brexit ?


Ce mercredi à Manchester, Boris Johnson donnait son premier discours à la conférence du Parti conservateur en tant que Premier ministre du Royaume-Uni. Il s’est exprimé sur la crise économique qui secoue le pays depuis quelques semaines. Bien qu’avare en propositions, plus prompt à dégainer références historiques et bons mots devant une assemblée conquise, Boris Johnson a tout de même donné le « la » :  si pénurie de main-d’œuvre il y a, elle est liée à l’immigration de masse, phénomène qui aurait contraint la progression des salaires dans les secteurs y recourant abusivement. Et le Premier ministre de qualifier cet ancien modèle de « brisé », et d’indiquer que l’avenir du Royaume-Uni passera désormais par des salaires plus élevés.

La joie des eurobéats français

En France, les anti-Brexit s’en donnent à cœur joie. Sophia Aram, bien-pensante chroniqueuse sur France Inter, a relayé cette semaine la photo d’un rayon alimentaire de supermarché britannique vide, avec un panneau de la direction indiquant « voici le résultat du vote de la sortie de l’UE ». Toute heureuse, l’humoriste a alors tweeté « À nous maintenant : Frexiiiiiiiiiiiiiitt !!!... » Bien que cette photo ne soit en réalité qu’un photomontage et que cela le lui ait été signalé, trois jours plus tard, ce tweet était toujours présent sur le réseau social.

À un niveau autrement plus important, c’est Clément Beaune, Secrétaire d’État chargé des Affaires européennes qui est allé de son commentaire : « Merci le #Brexit… »  le 16 septembre, en réaction à l’annonce de la fermeture de onze boutiques de la chaîne Marks and Spencer en France. Qu’importe que l’entreprise ait été en crise depuis quatre ans, qu’elle ait fermé plus de 140 magasins dans le monde ces deux dernières années, les charognards sont là, prêts à se réjouir du...

Contenu réservé aux abonnés

69 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+