opinionsCovid-19

De de la nostalgie au pays de la Covidie

22/10/2020

OPINION. Le nouveau monde est en marche camarade ! Hier appartient au passé, demain appartient à chez soi. Ou plutôt, hier revient. La guerre, comprends-tu. Le couvre-feu en plus d’une société qui adopte le couvre-chef. Mais pour quelle guerre ? Une guerre contre la mort ou contre la vie ?

De de la nostalgie au pays de la Covidie

Le nouveau monde est en marche camarade ! Hier appartient au passé, demain appartient à chez soi. Ou plutôt, hier revient. La guerre, comprends-tu. Le couvre-feu en plus d’une société qui adopte le couvre-chef. Mais pour quelle guerre ? Une guerre contre la mort ou contre la vie ? Pour l’altruisme, ou contre le sentiment égoïste ? Pour refaire société, mais de son côté ? Nous guerroyons surtout contre nous-mêmes je l'admets, contre une société qui avait pris l’habitude de la jouissance facile. De l’achat compulsif, à l’orgie de nourriture et d'alcool, jusqu’à l’ivresse des corps. Camarade, je comprends que cette ivresse dont je te parle il y a bien longtemps que tu ne l’as pas sentie, ou peut-être même frôlée. Les années 80 sont bien loin, les nouvelles féministes ardentes de l’anti-mâle rôdent au coin de la rue, le puritain n’est lui non plus pas bien loin. L’opium libérateur des sens a lui aussi été remplacé par la marie-jeanne, annihilatrice de pérégrinations sensorielles. Je l’avoue aussi bien volontiers, que ce sont ces plaisirs des sens qui me permettent d’apprécier ces plaisirs de la contemplation. De ces après-midis à marcher le long des quais de la Seine jusqu’à aux musées aujourd’hui bien désertés, à flâner aux terrasses de cafés nantais de la place Royale, à contempler le paysage sauvage des Landes au mois de Juin avec la sérénité de la vie tumultueuse. Sens-tu cette frustration ?

Ma question au fond, est une question érotique tu l’auras compris. Je me demande donc où sont passées ces bouches, que l’État ne saurait voir ? Car oui, notre société s’enorgueillit d’être une société des femmes libérées, des seins apparents au nipples out. Cette société du corps érotique, elle me plait, c’est la mienne. Le cheveu, après tout, n’était-il pas marqueur érotique, lui...

Contenu disponible gratuitement

68 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+