opinionsAvortement

Droit à l’avortement aux États-Unis : le progressisme contre la démocratie ?

OPINION. La décision de la Cour Suprême américaine de laisser aux États la possibilité de légiférer sur l’avortement a mis en lumière l’impasse dans laquelle se trouvent les progressistes en voulant esquiver la légitimité démocratique.

Droit à l’avortement aux États-Unis : le progressisme contre la démocratie ?


Si le néolibéralisme semble se dresser contre la démocratie, cette dernière semble également avoir trouvé un nouvel ennemi : le progressisme. Les réactions autour du récent arrêt « Dobbs v. Jackson Women's Health Organization » de la Cour suprême des États-Unis, qui laisse aux citoyens des cinquante États fédérés le droit de décider d’interdire ou de légaliser l’avortement, tendent à montrer que pour le discours progressiste dominant, la question de l’avortement aux États-Unis doit être placée hors de portée du suffrage universel. Revenons sur ce feuilleton judiciaire de presque 50 ans.

Contrairement aux idées reçues, la célèbre décision « Roe...

Contenu disponible gratuitement

90 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+